Québec horizon culture: un marathon de 53,2 millions $

Le développement de la Pointe-aux-Lièvres devrait finalement voir le jour, après des années de retard en raison de la contamination des sols. Plus de 600 logements pourraient être construits sur ce terrain grand comme l'anneau de course des plaines d'Abraham. Illustration Ville de Québec. Le Soleil.Ci-haut, à partir du parc Cartier-Brébeuf, une vue à vol d’oiseau du quartier résidentiel (à droite) projeté dans Saint-Roch aux limites de Limoilou. Au premier plan, le parc de Pointe-aux-Lièvres, dont les travaux de réaménagement ont débuté cet automne.L’événement Québec horizon culture occupe beaucoup de place dans l’actualité de Québec, cette semaine. Heureusement!Mais au fait, penseront certains, y aura t-il quelques millions $ réservés pour les artistes de Limoilou?Source: Pierre-André Normandin, Le Soleil, 17 février 2009.

Emballé par le succès du 400e, le maire de Québec, Régis Labeaume, clame depuis des mois vouloir faire de la culture le moteur économique de sa ville. Au lendemain d’un sommet consacré au sujet, il pourra certainement se vanter d’avoir les moyens de ses ambitions.Dans un véritable marathon d’annonces, le gouvernement provincial et la Ville de Québec ont dit vouloir investir plus de 53,2 millions $ dans le milieu de la culture de la capitale au cours des trois prochaines années. Tout un baume sur une communauté s’étant longtemps sentie délaissée au profit des artistes de la métropole.Le sommet Québec horizon culture d’hier venait en quelque sorte concrétiser des mois de consultation auprès de plusieurs groupes de Québec. Pendant un peu plus de huit heures, plusieurs des 750 participants sont venus présenter leurs projets pour ensuite recevoir la confirmation d’un soutien financier. (…)

[ La suite de l’article. Aussi, mon billet publié dans Québec Urbain.]