Éloge de la modernité

Rue le Droit. Panorama E-S. Montage photo: Jean Cazes, 17 juillet 2008.Certes, pour Limoilou, M. Bourques cite le Colisée de Québec d’époque (photo). Pour ma part, j’ose proposer les Appartements Saint-Pie-X, tels que partiellement illustrés dans le panarama ci-contre tiré de ce billet.Vous avez d’autres immeubles de Limoilou à nous suggérer? Vos propositions!Source: François Bourque, Le Soleil (Chronique), 18 avril 2009.

(…) Ma question : y a-t-il à Québec des immeubles modernes, bâtis depuis la Révolution tranquille, qui mériteraient d’être classés monuments historiques? Réponse : certainement aucun qui pourrait se comparer à Habitat 67 [Montréal], qui est dans une classe à part. Québec n’a plus cette audace. À l’image de la ville, ses architectes ont été plus conservateurs, ont fait moins de recherche, moins d’exploration.Le contexte économique y fut pour beaucoup. L’audace architecturale coûte cher et s’accommode mal de la philosophie du plus bas soumissionnaire. Québec a aussi tenu compte de l’environnement patrimonial du Vieux-Québec, ce qui a tempéré les audaces. Le premier bâtiment «moderne» de Québec a été le Colisée, inauguré en 1949. Il faudra cependant attendre jusqu’aux années 60 avant que le courant «moderne» s’impose. (…)

[ La suite. ]