Immeubles audacieux (1) : les « gratte-ciel » de Limoilou

Manoir Le Flandre. Photo: Jean Cazes. CLIQUER POUR AGRANDIR.Tours Saint-Pie-X. Photo: Jean Cazes. CLIQUER POUR AGRANDIR.[ Localisations respectives. ]À tout Seigneur tout honneur pour débuter cette rubrique, voici donc les rares édifices de 12 étages ou plus qui dominent le ciel de Limoilou, si l’on fait bien sûr abstraction de ses nombreux clochers d’églises…En ordre décroissant de hauteur: le Manoir Le Flandre puis les deux tours des Habitations Saint-Pie-X (ci-contre), et la tour des Habitations Saint-Pascal. C’est tout.Bref, les « gratte-ciel » de Limoilou sont rares et déjà âgés. À leur manière, la plupart des hauts immeubles de Québec, concentrés surtout en haute-ville, témoignent d’une mode dite de modernisme propre aux années 1960-1970 qu’on associe au maire de l’époque, Gilles Lamontagne. Ce « développement béton » d’édifices et d’autoroutes a eu un impact majeur sur l’environnement, le patrimoine urbain et surtout, la population des quartiers centraux (celle de Limoilou ayant été moins affectée). Il suscite encore de vives polémiques à sa simple évocation![ À consulter, les « pages Québec » des sites SkyscraperPage.com et Emporis. ]