Investissements de la Ville : Québec met la pédale douce

Par ailleurs, il faut noter que dans les principaux projets planifiés par la Ville pour 2011-2012-2013, 47,5 millions $ sont prévus pour la construction du centre de valorisation des matières organiques, qui aux dernières nouvelles, pourrait être implanté non loin de l’incinérateur.Source : Pierre-André Normandin, Le Soleil, 7 décembre 2010.

Publicité

Après une année record de 563,2 millions $ dans le programme triennal d'immobilisations, les projets de la Ville se chiffreront plutôt à 433,7 millions $ en 2011, puis ils diminueront progressivement à 358,1 millions $ et à 343 millions $ en 2013. Le Soleil, Erick Labbé.(…) La fin des programmes du gouvernement fédéral mis sur pied pour stimuler l’économie au lendemain de la crise de 2008 marque un ralentissement des investissements à Québec. Ainsi, après une année record de 563,2 millions $ dans le programme triennal d’immobilisations (PTI), les projets de la Ville se chiffreront plutôt à 433,7 millions $ en 2011. Puis ils diminueront progressivement à 358,1 millions $ et à 343 millions $ en 2013.L’administration Labeaume ayant placé cet exercice financier sous le signe de la continuité, la part du lion (53 %) ira dans la réfection des infrastructures, comme les routes, les aqueducs et les égouts. Québec prévient toutefois qu’elle mènera tout de même moins de chantiers que ces deux dernières années. (…)Outre ces travaux sur et sous les rues de Québec, plusieurs projets d’envergure promis par le maire se trouvent inscrits noir sur blanc dans les livres de la Ville. Ainsi, l’administration Labeaume fait la part belle au futur amphithéâtre.Après avoir engagé 4 millions $ dans le remplacement du Colisée l’an dernier, l’administration ajoute 33,5 millions $ d’ici 2013. Le prochain PTI devrait prévoir un autre 12,5 millions $ pour porter à 50 millions $ la part de Québec dans ce projet. (…)À noter que le Réseau de transport de la Capitale compte également investir beaucoup au cours des trois prochaines années. En 2011, le transporteur compte dépenser 103,8 millions $, montant qui baissera à 99,1 millions $ en 2012 puis 90 millions $ en 2013. (…)