La rivière Saint-Charles : dégradation et renaissance d’une rivière urbaine

Parc linéaire de la rivière Saint-Charles. Vue en direction SE. Photo : Jean Cazes, 22 juillet 2009.
Parc linéaire de la rivière Saint-Charles. Vue en direction SE. Photo : Jean Cazes, 22 juillet 2009.
Source : Michel Beaulieu, Franc Vert (Webzine), hiver 2006.

« Il y a grand nombre d’oiseaux, savoir grues, outardes, cygnes oies sauvages blanches et grises, cannes, canards, merles, mauvis, tourtes… » Jacques Cartier, 1535C’est ainsi que Jacques Cartier décrit en 1535 la rivière Saint-Charles, ou plutôt la Sainte-Croix comme il l’appelle à l’époque. Charmé par l’endroit, il décide d’y passer son premier hiver au pays, bien abrité, mais à moins de 3 kilomètres du Saint-Laurent et du cap Diamant. (…)

[ La suite. À lire entre autres billets : Rivière Saint-Charles : Anciennement négligé, aujourd’hui demandé et Chronique d’une rivière disparue (3) : L’histoire sur les bords de la Lairet. ]