Densifier les arrière-cours des ruelles de Limoilou

Source : Isabelle Chabot, Journal de l’habitation, 18 juillet 2011.

Publicité

Les ruelles font partie des fleurons des Limoulois. En cette période de crise du logement, des familles multigénérationnelles ainsi qu’à l’ère du transport en commun, une étudiante à l’École d’architecture de l’Université Laval s’est penchée sur la question de l’aménagement des espaces étroits dans le cadre de son projet de fin d’études. Son objectif: conscientiser les gens sur la possibilité avantageuse de la densification. Les idées proposées constituent les premières étapes d’un long processus.En se basant sur le Vieux-Limoilou, Marie-Pierre Marcoux a proposé quatre façons de densifier une parcelle vacante, une arrière-cour résidentielle, en espace habitable et en maximisant le potentiel de la ruelle. Depuis trois ans, la jeune femme habite le secteur et a constaté qu’il manque d’espaces extérieurs. (…)

[ La suite. À lire notamment : Dans mon quartier, l’été : les ruelles de Limoilou et Les ruelles de Limoilou : un frein pour l’étalement urbain? ]