Le Carnaval de Rio

Carnaval de Québec, défilé de Charlesbourg
Source : Québec Express - Photo de Patrick Garant
« On se croirait à Rio de Janeiro », a lancé le spectateur à mes côtés. S’il faisait référence aux cracheurs de feu qui déambulaient à ce moment-là, il reste que la météo plus que clémente de cette 61e édition du défilé de nuit du Carnaval avait bien quelque chose de brésilien! Tout un contraste avec le souvenir que je gardais de cet événement, où il fallait taper des pieds et des mains sans relâche pour se réchauffer. Ces déhanchements frivoles contribuaient toutefois pour beaucoup à l’ambiance festive de la soirée, au contraire de l’accueil plutôt sobre de samedi dernier. Il faut dire que plusieurs des participants au défilé n’étaient pas des plus dynamiques, peut-être parce qu’ils se trouvaient en fin de parcours.Prenons cependant ces bémols pour ce qu’ils sont : une réaction aux souvenirs de jeunesse, à l’âge où l’émerveillement coule de source. Sans doute les enfants d’aujourd’hui ont-ils grandement apprécié la dizaine de chars allégoriques, les mascottes, les échassiers, les pirates, la fanfare, les troupes de danse… Certains se sont trémoussés sur les musiques rétro, twist, disco qui rythmaient tour à tour la marche. D’autres ont entonné avec plaisir l’une des chansons traditionnelles du Carnaval – on peut d’ailleurs se demander, à voir avec quel enthousiasme la foule chantonnait, pour quelle raison le comité organisateur n’a pas davantage misé sur ces ritournelles bien connues. Tous anticipaient l’avènement de Bonhomme qui, lui, n’avait pas oublié la tradition, y allant de son éternel lever de jambe.Si « Le Carnaval : le vrai jeu d’hiver! » est le thème retenu pour cette nouvelle édition des festivités hivernales de la capitale, il ne semble pas avoir influencé la création du défilé. Des plantes carnivores aux crayons de couleur, de la tortue au restaurant des années 1950, on peinera à cerner le fil conducteur. Le respect d’une thématique assurerait une belle unité à cet événement familial coloré.[ À lire aussi : Charlesbourg illuminé par une parade colorée et La revengeance des duchesses : le retour! ]