Entretien avec Suzanne Verreault (2 de 3) : boulevard des Capucins et zone industrielle

Le site de l’ex-Inter-Marché
Résumé en 3 grands thèmes de quelques points abordés à la Brûlerie Limoilou le 7 mars dernier. Suzanne Verreault assume les rôles de présidente de l’arrondissement de la Cité-Limoilou et de conseillère municipale du district de Sylvain-Lelièvre (carte).

* * *

Des Capucins : destinée du site de l’ex-Inter-Marché

Suzanne Verreault souligne d’entrée de jeu qu’on ne doit dorénavant plus parler de « coopérative d’habitations Zone », même si elle confirme qu’un projet mixte appuyé par le Cégep Limoilou, en face, verra vraisemblablement le jour sur la moitié du terrain en bordure du boulevard des Capucins. Outre de l’habitation locatif, il inclura notamment l’Institut québécois d’ébénisterie et autres ateliers rattachés à l’institution qui seront relocalisés. Dans la portion ouest de ce vaste terrain, le lot appartenant à la Ville fera l’objet d’un appel d’offre en vue d’un développement résidentiel qui respectera, selon le souhait de la conseillère municipale, la trame urbaine de la 8e Avenue.

Des Capucins : autres projets et réaménagement de l’artère

Outre les reconversions en cours d’immeubles pour vocation résidentielle, deux projets d’édifices à bureaux « cachant » le chemin de fer sont toujours sur la table, incluant celui de 6 étages affiché en face des Lofts du Couvent. Par ailleurs, l’avenir de l’ancien CLSC, qui abrite depuis peu le Délirium Tagball, demeure nébuleux : le bâtiment est toujours à vendre. Enfin, les travaux de mise en valeur de l’artère vont bon train; l’implantation des arbres se fera au printemps. En ce qui a trait à l’élimination des poteaux – forme de pollution visuelle que déplore la conseillère municipale -, rien n’est envisagé pour l’instant, car plusieurs acteurs sont en jeu dans ce dossier.

Avenue Industrielle

Le projet d’expansion du bâtiment de AIM Québec reste à confirmer : Mme Verreault se dit confiante du résultat à venir d’une consultation publique que nécessite un changement de zonage. Par ailleurs, les travaux de relocalisation de l’écocentre, près de l’incinérateur, devraient s’amorcer cette année. Mai 2015 est toujours considéré comme étant la date butoir pour terminer toutes les interventions envisagées par la Ville dans ce secteur, incluant la modernisation de l’incinérateur.

L’avenir du garage municipal

À l’intersection du boulevard Henri-Bourassa et du chemin de la Canardière, la démolition puis la reconstruction envisagée du garage municipal est pour l’instant non prioritaire, même si cela se réalisera vraisemblablement avant 2015 (photo ci-bas). Serait planifié un nouvel immeuble en façade sur les artères, qui ferait en quelque sorte office d’écran anti-poussière puisque les opérations de la Ville s’effectueront à l’arrière. À plus court terme, suivant l’exemple du boulevard des Capucins, des bandes de verdure agrémenteront le secteur. Ce secteur, on le sait, verra enfin la disparition des pylônes d’Hydro-Québec, en continuité avec le poste en construction : ce controversé projet fait l’objet d’un (autre) comité de suivi dont les travaux prendraient fin en avril.

À suivre le 3 avril :Secteurs des futurs écoquartiers

[ Volet 1 : 1re Avenue. En complément, l’article de Véronique Demers dans Québec Express (billet). À lire aussi : Suzanne Verreault : un an d’engagement dans Limoilou. ]