Un premier Piknic Électronik à Québec

Le 22 juillet dernier, sur les berges de la Baie de Beauport, Québec proposait sa version du Piknic Électronik, une tradition montréalaise qui fête ses dix ans cette année. Exporté à Vancouver et à Barcelone, l’événement s’ancre dans les plaisirs urbains de l’été.C’est en respectant les codes de la franchise montréalaise que les DJs se sont succédé sous la tente de la Baie de Beauport. Était au menu une musique somme toute entraînante, sans être agressive, ravissant le public qui, bien que restreint, ne manquait pas d’enthousiasme. La foule éparse se composait de petites familles, de quelques groupes étendus sur des nappes et attentifs aux prestations, et de danseurs se trémoussant sans relâche. Malice in Wonderland aura lancé le bal, suivi de Matt Vézina et Slipmat de !Viva la dance!, favorisant une ambiance propre au barbecue branché. Marco G, le DJ du Dagobert, a pour sa part motivé les plus vifs à se créer une piste de danse devant lui, alors que Mashop Potatos a assuré la clôture de cette première édition dans la bonne humeur. On avait craint que les DJs fassent le choix facile d’une musique propre aux clubs; fort heureusement, c’est loin des succès redigérés de la pop que s’est déroulée cette édition.Si l’événement était somme toute une belle nouvelle pour la scène électronique de Québec, on regrette un peu l’emplacement choisi par l’organisation, puisque la Baie de Beauport n’est pas accessible en transport en commun. Cela explique peut-être le nombre de spectateurs, faible compte tenu de l’excellente programmation. Le Piknic Électronik étant une tradition définitivement urbaine, certains auraient préféré que Québec ouvre l’un de ses nombreux parcs pour l’occasion. L’expérience se renouvellera une fois par mois d’ici la fin des beaux jours, soit le 19 aout et le 9 septembre. Espérons que le public sera alors présent.[ Consulter la programmation ]