1 + 1 = 20 000

Le chat Dartagnan
Le chat Dartagnan en attente d’une adoption
Limoilou : 62 331 habitants, 38 912 chatsVous connaissez ce t-shirt de Baltrakon ?Les chats et Limoilou, c’est une vraie histoire d’amour. On peut se promener dans une ruelle et assister à un échange de regards serial killer entre deux chats pour s’apercevoir qu’il y en a un troisième dans le portrait et un même un quatrième ! Un jour, j’ai vu une marmotte qui sentait la soupe chaude se réfugier sous un cabanon. La pauvre ne savait plus où donner de la tête.

Publicité

La surpopulation féline : un vrai problème

Un couple de chats errants peut engendrer jusqu’à 20 000 chats en quatre ans (Source : SPA de Québec). 20 000 CHATS ! Je n’en croyais tout simplement pas mes oreilles! J’ai eu le plaisir de m’entretenir avec Mme Hélène Arcand Côté, présidente du conseil d’administration de l’ACSA (Adoption Chats Sans Abri), à l’occasion des Portes ouvertes en avril dernier.

On se tient dans notre discours. Juste avec la stérilisation, écoute, c’est la base. Comment ça se fait qu’il y ait encore des refuges qui n’utilisent pas ça? Si tu ne l’utilises pas, faut que tu réalises qu’un chat que tu fais adopter qui n’est pas stérilisé et qui se retrouve dehors, ça en fait des chats.

Vous vous souvenez du chiffre 20 000 ?L’Ontario a réussi à contrôler la population féline à tel point que la province adopte des chats au Québec. La surpopulation est donc un problème solvable. Mais comment ?

– Avez-vous un message à lancer aux gens de Limoilou ?- Écoutez, moi la seule chose que je dirais c’est qu’il y a des gens qui ont de l’intolérance envers les chats errants. Chaque personne a sa responsabilité là-dedans. Si vous ne voulez pas voir des chats errants, des empoisonner ça ne donne rien, vous déplacez le problème, vous ne le réglez pas à la base. Nourrissez-les, essayez de les apprivoiser. Si vous avez les moyens, faites-les stériliser, quitte à les relâcher et à les rattraper plus tard, mais au moins, ils ne font pas de surpopulation. On a besoin d’aide, ce n’est pas juste la responsabilité des refuges. C’est la responsabilité des gens aussi. Aider les refuges, mais aidez-les d’une bonne façon. »

ACSA vous conseille d’appeler avant de venir porter un chat errant. Des conseils sur leur site internet vous aideront dans l’attente d’une place.Il semble que le message porté par ACSA ait été entendu; certaines pratiques tendent enfin à se mettre en place pour contrer la surpopulation féline au Québec.