Le déneigement des ruelles : matière à polémique?

Déneigement des ruelles à Limoilou
Bloqué, on ne passe pas!
Pour les nouveaux résidants du Vieux-Limoilou, les ruelles sont très clairement un attrait important dans le choix de venir s’établir dans le quartier. Permettant notamment un double accès aux résidences tout en « prolongeant » la cour arrière, elles jouent un rôle important pour les familles, qui disposent ainsi d’une zone de jeux relativement tranquille pour leurs enfants. Évidemment, encore faut-il que les automobilistes roulent à des vitesses raisonnables et que la ruelle soit revitalisée (rappelons l’existence d’un programme de la Ville de Québec à cet effet).Par leur statut particulier, les ruelles ne sont pas couvertes par les services de déneigement offerts par la Ville de Québec. Néanmoins, comme les résidants du quartier utilisent beaucoup les ruelles (autant à pied, à vélo ou en voiture) et que plusieurs personnes garent leurs voitures dans leur cour arrière, les ruelles ont besoin d’être déneigées. À cet effet, les arrangements divergent dans le quartier, mais globalement, une sorte d’entente existe entre voisins d’un même quadrilatère, entente qui fixe le prix exigé à chaque ménage pour défrayer les coûts d’un opérateur de déneigement privé. Parfois source de conflits entre voisins, cet arrangement doit être revalidé chaque année, en fonction du prix établi par l’opérateur de déneigement et du nombre de voisins possédant une ou plusieurs voitures.Le déneigement a néanmoins ses mystères : lorsqu’on se promène dans le quartier, on découvre que ce ne sont pas tous les segments de ruelles qui sont déneigés de la même façon. Dans certains cas, toute la ruelle est déneigée; d’autres fois, on laisse une butte (qui sert parfois aux enfants pour jouer et glisser) qui disparaîtra après quelques jours ; dans de rares cas, la ruelle n’est pas du tout déneigée (surtout lorsqu’il n’y a pas de résidence contiguë). Sur certaines ruelles (notamment des deux côtés de la 4e Avenue, à la hauteur de la 7e Rue), on remarque depuis le début de l’hiver qu’un amoncellement de neige demeure au croisement des deux ruelles, bloquant ainsi le passage des piétons et des voitures (voir les photos à cet effet). Sachant que les ruelles servent beaucoup au transport des personnes, ne devrait-on pas s’assurer que toutes les ouvertures soient déneigées et qu’il ne reste aucune butte gênant le passage des piétons?Par ailleurs, est-ce que les citoyens ne possédant pas de voitures devraient aussi payer pour le déneigement, étant donné qu’ils se servent quand même des ruelles pour se déplacer à pied? À l’opposé, si on ne déneigeait pas la ruelle et qu’on laissait des passages piétonniers se créer d’eux-mêmes, cela pourrait permettre la création de projets intéressants, dont potentiellement des patinoires comme on en a vu à Montréal, dans le quartier Rosemont. Par contre, cela compliquerait sans doute la vie à certains citoyens lors des opérations de déneigement de la Ville. Dans tous les cas, la manière de faire actuelle semble laisser peu de place à la créativité et aux projets originaux : tout semble pensé en fonction des voitures et des  – toujours sacrés – espaces de stationnement.De votre côté, avez-vous des problèmes dans votre voisinage? Croyez-vous que les ruelles devraient être obligatoirement déneigées? Des suggestions?