Les Archives du photographe, ou la machine à voyager dans le temps

Source : Le Charlesbourg Express, Viviane Asselin, 6 août 2013 Avec une collection privée de quatre millions d’images d’archives, réparties dans une quinzaine de fonds acquis au fil des années depuis 1997, Jocelyn Paquet [collaborateur de longue date à Monlimoilou] n’a pour seule limite que l’invention de la photographie pour ses voyages dans le temps. (…)Le résident de Charlesbourg avoue ne pas être parvenu encore à éplucher toutes les pièces qui composent les Archives du photographe.Celles-ci ont d’abord été fondées sous le nom de studio Henri-Georges Pasquier, en 1993. Diplômé en cinéma et en photographie, Jocelyn Paquet y offrait des services de photographie. Avec l’achat de son premier fonds, le studio Couture à Saint-Agapit, il s’est lentement orienté vers le domaine de l’édition. (…)En ligne depuis 2010, son site Internet lui vaut maintenant des commandes de Norvège, de Nouvelle-Zélande et du Japon. (…)D’ailleurs, le natif de Vanier a bien d’autres projets en chantier. À ses 756 modèles de cartes postales, il ajoutera deux nouvelles séries d’ici la fin de l’année. Il envisage la publication de deux livres sur des fonds qu’il possède, l’un du studio Lefebvre-Desroches à Limoilou, l’autre du photographe-ethnologue George Beullac. Cette dernière collection lui donne aussi matière pour un film autour d’Hector de Saint-Denys Garneau, à partir de rares enregistrements du poète filmé par Beullac. (…)[ Lire la suite ]