Saviez-vous que… Spécial Célébrités

Hitchcock

Publicité

Saviez-vous que…

  • Vous pouvez apercevoir dans La loi du silence, un film d’Alfred Hitchcock de 1953, le chœur surélevé de l’Église de Saint-Zéphirin de Stadacona. (Cap-aux-Diamants, Hors Serie 1996, Limoilou un siècle d’histoire)
  • Au 205 rue de la Lanaudière, dans le quartier Lairet, a vécu Victor Delamarre (1888-1955) – le roi des hommes forts – qui établit en 1914 un nouveau record avec son célèbre dévissé (levée d’une seule main), délogeant ainsi Louis Cyr. ( Application Web Québec.histo )
  • Photo de l'usine White BirchÀ leurs débuts, les grands quotidiens londoniens et new-yorkais étaient imprimés sur du papier fabriqué à Limoilou, à l’Anglo Canadian Pulp and Paper. (Cap-aux-Diamants, Hors Serie 1996, Limoilou un siècle d’histoire)
  • La Mère Boswell, surnommée ainsi par les enfants du quartier, en effraya plus d’un à l’époque. Selon le récit de Madame Jeanine Dion (Souvenirs de Limoilou; Botakap), cette vieille femme vivait dans la Villa Ringfield, chiquait du tabac et avait toujours une caisse de Boswell qu’elle buvait sur sa galerie. Accoutrée de son habituel long manteau noir et son feutre abîmé, la vieille femme avait tout d’une sorcière…
  • L’auteur-compositeur-interprète Sylvain Lelièvre, natif de Limoilou, a publié un roman, Le troisième orchestre, qui donne dans le jazz et le Limoilou des années 50. Celui-ci est disponible à la bibliothèque de la Ville de Québec.
  • En 1912, Alphonse Lafleur et sa femme Olivia ouvrirent leur première boucherie à Limoilou afin de nourrir les ouvriers du Pont de Québec. René Deschênes, de Saint-Charles de Limoilou, raconte que l’arrière de la Boucherie Lafleur attirait les jeunes du quartier, fort intrigués par l’abattage des animaux. Aujourd’hui tout le monde connaît les saucisses Lafleur. (Souvenirs de Limoilou, collectif – Botakap)