Bouquiner pour une bonne cause

Même à la mi-janvier, les festivités de fin d’année n’étaient toujours pas terminées pour la Bouquinerie Nouvelle Chance. L’équipe de la librairie a décidé de commencer l’année en offrant à sa clientèle 40% de rabais sur les livres et les disques. Cette vente a attiré près de 200 personnes, dont plusieurs nouveaux venus. Vous y étiez?

Chaque visite à la Bouquinerie Nouvelle Chance promet une rencontre des plus intéressantes. La librairie est un vrai repaire de passionnés. Cette fois, un adepte de musique scandinave m’a expliqué comment évaluer la qualité d’un disque vinyle et la dernière fois, j’ai eu droit à un exposé sur Vigneault.

Pas seulement de la littérature

Pour la petite histoire, la bouquinerie a été fondée il y a trois ans par des bénévoles qui se sont regroupés afin de racheter la faillite du précédent organisme Toxiaide. En plus de revamper la boutique, ces engagés ont tenu à conserver sa vocation d’économie sociale en créant un lieu de travail pour personnes en difficultés. Pour Jasmine T. Vaillancourt, employée et étudiante en travail social, cette vocation a lieu d’être : « Trouver un intérêt, faire des rencontres, c’est déjà un bon pas. »

En plus de cet objectif, la bouquinerie poursuit sa mission de rendre la littérature accessible à qui le veut bien, objectif qui sied parfaitement à l’emplacement de la boutique : considérant que la population du quartier Maizerets est largement défavorisée, le conseil d’administration a établi une politique qui fixe le prix de vente des livres à 50% moins cher que ceux des autres librairies de livres usagés. Il n’y a pas si longtemps, des libraires de la rue Saint-Jean venaient s’approvisionner à la bouquinerie!

La politique porte fruit, la boutique connaît un boom d’achalandage depuis environ un an. La première clientèle provient du quartier Maizerets, ce qui constitue une belle victoire pour l’équipe de la librairie : « J’ai à cœur qu’on réussisse à dynamiser ce quartier », me confie Jasmine, en admettant tout de même que la réputation de la boutique commence à bien s’établir même à l’extérieur de Limoilou. Des gens de Val-Bélair, de l’île d’Orléans et des environs de la ville font le chemin jusqu’à la boutique pour faire du bénévolat ou pour profiter des offres.

La Bouquinerie Nouvelle Chance estime à 950 le nombre de livres vendus au cours de la vente de la  fin de semaine dernière. Pour ceux qui auraient manqué cet événement, consolez-vous, j’ai pu constater que les rayons de la librairie – j’ai rarement vu des sections politique et philosophie aussi bien garnies – sont tout de même encore bien remplis. Votre visite vaudra assurément le détour.

Bouquinerie Nouvelle Chance

1595, chemin de la Canardière

418 948-3287