Le Port et l’Environnement enquêtent sur le plus récent épisode de poussière dans Limoilou

Source : Le Soleil, Annie Morin, Baptiste Ricard-Châtelain, 14 janvier 2014 Le Port de Québec a lancé une enquête interne afin de déterminer si la poussière rouge trouvée dans Limoilou peut provenir de ses installations. Le ministère de l’Environnement, lui, fait analyser les échantillons recueillis samedi avant de se lancer à la recherche d’un coupable.Le porte-parole de l’Administration portuaire de Québec (APQ), Anick Métivier, a indiqué mardi au Soleil qu’«il n’y a pas eu d’incident de poussière qui nous a été relaté» avant que des citoyens n’en témoignent sur le Web. «On est en train d’effectuer les vérifications qui s’imposent», a-t-il ajouté. (…)Le ministère de l’Environnement a confirmé de son côté s’être rendu dans Limoilou en raison de la présence de poussière rouge sur les biens des résidants et avoir recueilli des échantillons qui font actuellement l’objet d’analyses. (…)Celui-ci n’était pas en mesure de dire mardi combien de temps il faudrait pour obtenir les résultats. (…)En conférence de presse de début d’année, mardi, le maire Régis Labeaume a quant à lui refusé de commenter ce nouvel épisode de poussière rouge. «On attend la confirmation du ministère de l’Environnement», a-t-il tranché, sans autre commentaire.[ Lire la suite. Aussi :  Comité vigilance port de Québec. ]