Sur le marché (3): Miss Marmite

Photo courtoisie
Monlimoilou.com profite de la tenue du marché public de Limoilou, jusqu’au 21 septembre, pour aller à la rencontre de ses producteurs et transformateurs.

***

Le marché public de Limoilou nous offre de belles surprises! Les produits d’une vingtaine de producteurs et artisans locaux sont à découvrir, tout comme leurs métiers, d’ailleurs. Acheter local, c’est mettre un visage et une histoire sur des produits, c’est, en quelque sorte. leur donner vie.J’ai eu la chance de rencontrer, dimanche dernier au marché, une véritable sorcière: Marianne Thibault, alias Miss Marmite. Herboriste à son compte et conseillère en aromathérapie chez Aliksir depuis plusieurs années, elle crée avec intuition, soin et un savoir éprouvé des parfums, huiles à massage et huiles pour la peau qui contribuent au bien-être physique et psychique de ses clients. Inspirées par une approche psychosomatique, ses créations permettent entre autres de guérir des maux d’origine bactérienne, virale, fongique, inflammatoire et nerveuse.C’est la cueillette qui, pour cette professionnelle des plantes depuis six ans, a été le véritable éveil et l’inspiration pour la création de Miss Marmite. «Les plantes sont vraies, elles sont vivantes, elles sont fortes. J’adore travailler avec elles, que ce soit ici (son bureau à la maison) ou en forêt.» Marianne a d’ailleurs un goût particulier pour les plantes d’ici. Thé des bois, épinette noire, champignon chaga et bien d’autres, elle explore sans cesse leurs mystères et leurs usages possibles, surtout thérapeutiques. Elle est d’avis que les plantes de nos forêts ont beaucoup à nous apprendre et tout à offrir.C’est dans la lignée et avec l’art de sorcières mythiques – Médée, Mebd, Morrigan – que Marianne approche les plantes et fabrique ces produits. Des parfums inspirants embaument l’air de son bureau, sombre et accueillant, encombré de sacs de papier pleins de feuilles, de racines et de fleurs séchées.Marianne habite le Vieux-Limoilou depuis huit ans. Son rêve: ouvrir, en partenariat avec quelques collègues herboristes, une vraie herboristerie à Québec. Selon elle, le lieu idéal d’un tel commerce est Limoilou, un quartier où les gens sont pour la plupart ouverts aux soins naturels.[ Billet précédent de la série Sur le marché: Biolimo ]