De défavorisée à reine des sushis

Source: Le Journal de Montréal, Élisa Cloutier, 3 janvier 2015 Malgré une mère toxicomane et prostituée, un père alcoolique et des repas de «sous-sols d’églises», Geneviève Everell a surmonté sa jeunesse «défavorisée» dans Limoilou, pour devenir une entrepreneure à succès, experte en sushis.La propriétaire de Sushi à la maison et animatrice de Sushi à la folie, sur les ondes de la chaîne Zeste, a raconté son passé difficile au Journal. (…)[ Tout l’article ]