Élections 2015 : La circonscription Beauport-Limoilou et les enjeux de l’élection 2011

Élections fédérales 2015

Quels ont été les résultats électoraux des dernières années dans Beauport-Limoilou ? Quels enjeux avaient été jugés prioritaires par les candidats et candidates à l’élection 2011 ? Monlimoilou.com vous offre un bref retour en arrière.

C’est en 2003 que la circoncription fut créée, sous le nom de Beauport, à partir de différentes parties des circonscriptions Beauport-Montmorency-Côte-de-Beaupré-Île d’Orléans, Québec et Québec-Est. Ce n’est qu’à la suite de l’élection de 2004 qu’elle fut renommée Beauport-Limoilou.Le scrutin du 2 mai 2011 a conduit à l’élection du député néo-démocrate Raymond Côté, avec un taux de participation de 62 % dans la circonscription.Voici les résultats :

  • Sylvie Boucher (Parti conservateur – PCC) : 13 845 voix
  • Michel Létourneau (Bloc québécois – BQ) : 10 250 voix
  • Lorraine Chartier (Parti libéral – PLC) : 3 162 voix
  • Raymond Côté (Nouveau Parti démocratique – NPD) : 24 306 voix (élus avec une majorité de 10 461 voix)

Regard en arrière

Avant l’élection de Raymond Côté (NPD), c’était Sylvie Boucher (PCC) qui représentait la circonscription à la Chambre des communes. Elle avait d’abord obtenu l’appui de la population en 2006, avec près de 40 % des voix, devant le député sortant Christian Simard, du Bloc québécois (38 %), alors que 820 voix les séparaient. À cette élection, le NPD, représenté par Simon-Pierre Beaudet, avait obtenu l’appui de 8 % des électeurs, et le Parti libéral, avec son candidat Yves Picard, 10 %.Mme Boucher a été par la suite reportée au pouvoir en 2008, avec 37 % des voix, devançant de 2032 voix sa plus proche rivale, la bloquiste Éléonore Mainguy.À la première élection fédérale où la circonscription Beauport-Limoilou était présente (2004), c’est le bloquiste Christian Simard qui avait été mené au Parlement canadien avec 50 % des voix, loin devant le libéral Dennis Dawson (26 %), le conservateur Stéphan Asselin (16 %) et le néo-démocrate Xavier Trégan (4 %).

Les enjeux de la dernière élection

Enfin, rappelons les différents dossiers qui ont été mis de l’avant par les candidats des quatre principales formations (Bloc québécois, Nouveau Parti démocratique, Parti libéral du Canada, Parti conservateur du Canada) lors de l’élection 2011. Les candidats d’alors avaient été invités par Monlimoilou.com à énoncer leurs « engagements pour Limoilou ».Lorraine Chartier (PLC)

  • Donner priorité aux familles du quartier
  • Appuyer le développement du secteur culturel
  • Ouvrir le dialogue entre citoyens, autorités locales et gouvernement fédéral
  • Faire de l’écoquartier D’Estimauville un « vrai projet novateur »
  • Appuyer les initiatives liées au développement durable de la Ville de Québec
  • Préserver le site de la Ferme SMA
  • Appuyer les organismes communautaires de la circonscription
  • Appuyer le projet d’amphithéâtre multifonctionnel

Raymond Côté (NPD)

  • Redonner à la population un accès convivial au fleuve Saint-Laurent
  • Soutenir le développement du transport en commun
  • Remettre en place le programme Écoénergie
  • Améliorer les programmes de soutien aux besoins des personnes vivant avec des particularités physiques ou mentales
  • Soutenir les efforts de gestion des matières résiduelles de la Ville de Québec

Michel Létourneau (BQ)

  • Augmenter les investissements dans le logement
  • Soutenir les organismes communautaires de la circonscription
  • Appuyer le Plan de mobilité durable de la Ville de Québec
  • Améliorer les conditions de vie des aînés

À l’époque, l’équipe de Monlimoilou.com n’avait pas réussi à obtenir les engagements de la candidate conservatrice, Sylvie Boucher, malgré de nombreuses relances.[ Rappel : Débat des candidats de Beauport-Limoilou le 30 septembre (Centre Jean-Guy-Drolet, 19 h) ]