Fourrures Falardeau : nouveau proprétaire pour le terrain de la 3e Avenue

Fourrures falardeau, 3e Avenue
Ancienne localisation de Fourrures Falardeau. 9 septembre 2015.

En juin dernier, Christian Roy, de Maranda Lustre, entreprise spécialisée dans la fourrure, a acquis le site auparavant propriété de Christian Falardeau.

Rappelons que l’intersection de la 7e Rue a été le théâtre d’un violent incendie en janvier 2014 qui a réduit en cendres l’édifice abritant plusieurs logements et Fourrures Falardeau, maintenant localisé dans les locaux de Tailleur en fourrures Denys, du côté de Maizerets.Actif aussi dans le domaine de l’immobilier, Christian Roy possède notamment quelques immeubles sur la 3e Avenue, dont ceux qu’occupent Libre Emploi et Timôme et merveilles. Il souhaite pour 2016 le démarrage d’un développement « qui mariera du commercial et du résidentiel tout en gardant la trame urbaine de l’avenue », en continuité avec le vœu exprimé par l’ex-propriétaire :

Depuis longtemps j’entretiens des liens d’affaires dans la fourrure avec Christian [Falardeau] et je lui avais manifesté mon intérêt pour son terrain, raconte M. Roy. Il avait déjà planifié un beau projet avec en main des plans, qui pourront nous inspirer, pour quatre logements locatifs aux étages et deux locaux commerciaux au rez-de-chaussée. Mais notre projet pourrait être différent. Reste aussi la question du financement et à trouver un locataire commercial stable, un major. En clair, on veut présenter quelque chose de beau pour le quartier ! On entreprend pour ça des démarches avec la SDC 3e Avenue, qui reçoit beaucoup de demandes pour la location de locaux. »

Le directeur de la SDC, Sébastien Chamberland, se dit très heureux de discuter avec M. Roy des types de commerces qui pourraient être implantés au rez-de-chaussée. « Nous allons l’accompagner dans sa démarche de ciblage de locataires commerciaux, en phase avec les besoins de l’artère », confirme-t-il.Christian Roy demeure dans le Vieux-Limoilou depuis 30 ans. Pour lui, cet achat est un « investissement familial dans un quartier où j’aime marcher », impliquant ses deux garçons et son épouse, avec qui il dirige depuis 16 ans Maranda Lustre.Localisée en face des ateliers du Carnaval de Québec, la PME fera l’objet d’un reportage plus tard.[ À lire aussi : Fourrures Falardeau tourne la page sur le Vieux-Limoilou ]