Un joueur d’origine jamaïcaine chez les AS de Québec

Les As de Québec de 1952 avec Jean Béliveau et Herbert Carnegie.

Herbert Carnegie était un joueur de hockey canadien d’origine jamaïcaine de Toronto. Il a connu une carrière de dix saisons, notamment en compagnie de son frère Ossie et de Manny McIntyre, avec qui il formait la Black Aces line. Il évolua avec les Cataractes de Shawinigan, les Randles et les St-Francis de Sherbrooke, les As de Québec et finalement les Mercurys de Owen Sound, sans jamais accéder à la LNH.

Publicité

186b1e53-7c4d-4626-b44f-381ef402ed4c_thumbnail_600_600Carnegie a joué quatre saisons avec les As de Québec. Pendant la saison 1950-1951, il joue aux côtés de Jean Béliveau. Herbert Carnegie était « un super joueur de hockey, avec un beau style, un bon patineur, un grand meneur de jeu. À cette époque-là, les jeunes apprenaient des anciens. Moi, j’apprenais de Herbie », a raconté Béliveau.Malheureusement, Carnegie n’a jamais atteint la Ligue nationale à cause du racisme. À la suite d’un brillant camp d’entraînement avec les Maple Leafs de Toronto, le directeur général de l’époque, Conn Smythe, lui aurait même dit : « I would take Carnegie tomorrow for the Maple Leafs, if someone could turn him white. »Willie O’Ree, qui joua pour sa part trois saisons avec les AS, a été le premier Noir à évoluer dans la LNH. Il a joué de façon épisodique pendant deux saisons avec les Bruins de Boston, marquant quatre buts et 14 points en 45 matchs.Carnegie n’aura que des bons mots à l’endroit des partisans de Québec. Rarement y a-t-il senti le racisme, un peu comme Jackie Robinson à Montréal. Les gens l’avaient adopté.Herb Carnegie est décédé en 2012 à l’âge de 92 ans.