Le taux d’occupation des salles de spectacles est en chute libre depuis cinq ans à Québec

Source : Le Journal de Québec, Nicolas Lachance, 15 mars 2015 Taux d’occupation en chute libre, faibles assistances, revenus des billetteries en baisse: à l’aube de l’ouverture de l’amphithéâtre, les récentes données de l’Institut de la statistique du Québec dévoilent un portrait sombre de l’industrie du spectacle à Québec.Après une étude du Conseil de la culture dévoilé en septembre 2014, l’Institut de la statistique du Québec arrive avec ses données dévastatrices et confirme la chute de l’occupation des salles de spectacles à Québec.Jamais, depuis 2009, le taux d’occupation des salles de la ville de Québec n’a été aussi faible, passant de 78,2% à 72,9% en 2013.Pire encore, c’est principalement l’assistance payante de Québec qui s’envole, alors qu’elle a baissé de 6% en quatre ans, s’élevant à 63,5%. Or, une salle de spectacles a besoin d’un taux d’occupation payant de 70% pour être rentable, indique le Conseil de la culture. Pourtant, la moyenne provinciale est en hausse. (…)Depuis quelques semaines, les acteurs de la scène culturelle de la Capitale nationale et des membres de l’équipe de Québecor discutent régulièrement afin de prévenir une possible hémorragie avec l’arrivée de l’amphithéâtre sur le marché. Selon le groupe, la solution passe par une augmentation de l’offre culturelle pour stimuler le public. (…)[ Tout l’article. En complément : Pas d’inquiétude, jure Régis Labeaume. À lire aussi : Amphithéâtre : Québecor Média s’associe à Live Nation. ]