Longues listes d’attente pour les jardins communautaires à Québec

Avenue d'Estimauville, quartier Limoilou
Jardin collectif de l’avenue d’Estimauville. Été 2014.
Source : Le Soleil, Valérie Gaudreau, 22 janvier 2015 La Ville de Québec est-elle bien garnie en jardins communautaires, comme le soutient le maire Régis Labeaume ? Rien n’est moins sûr alors que dans les 12 jardins des quartiers centraux, près de 400 personnes attendent dans l’espoir de dénicher leur petit carré où faire pousser des légumes en ville.La popularité de l’agriculture urbaine ne se dément pas. Selon des chiffres fournis par la Ville de Québec, 378 citoyens figurent sur une des listes d’attente des 12 jardins communautaires municipaux dans la haute ville, la basse ville, Limoilou et Saint-Sauveur. (…)Le maire était alors questionné sur un potentiel dézonage des grandes terres des Soeurs de la Charité pour construire d’ici une quinzaine d’années un imposant développement immobilier du Groupe Dallaire. (…)En plus des 24 jardins communautaires municipaux, Québec compte aussi sur son territoire des jardins collectifs et communautaires appartenant à des organismes.Là encore, la popularité de l’agriculture en milieu urbain ne se dément pas, explique Guillaume Simard, coordonnateur du volet Ateliers à la terre du Centre Jacques-Cartier. (…)Ce jardin collectif est justement situé avenue d’Estimauville, tout près des terres des Soeurs de la Charité. (…)[ Tout l’article. À lire aussi : Faire le plein à la Fête des récoltes. ]