Monlimoilou a testé pour vous : le Cardio-F.I.T.

Cardio FIT (Photo courtoisie)
(Photo courtoisie)

Ça s’appelle le Cardio-F.I.T. C’est revivifiant – ça se passe au grand air. C’est tendance – ça emprunte la formule de l’entraînement par intervalles. C’est peu prenant – ça dure à peine 30 minutes. C’est simple – ça ne nécessite pas d’autre équipement que le corps. Mais câline : ça fait mal. Pour vous, j’ai testé le plus récent cours mis sur pied par Cardio Plein Air Québec.

Lundi dernier, 19 h 30, rendez-vous au Domaine Maizerets. Sur place, une quinzaine de participants, d’âges et, à première vue, de formes physiques variés. Premier constat : le Cardio-F.I.T. est inclusif.« Si, au bout de 30 minutes, vous êtes encore capable de faire autre chose, c’est que vous n’aurez pas assez donné », nous préviennent d’emblée les deux entraîneures, Marie-Ève Guérette et Patricia Drolet. Deuxième constat : le Cardio-F.I.T. recherche l’intensité.L’échauffement s’expédie en deux sauts trois mouvements. Place au premier bloc d’exercices : 4 mouvements à répéter chacun pendant 50 secondes, entrecoupés par 10 secondes de pause. Troisième constat : dans le Cardio-F.I.T., le temps est relatif.Parce que 50 secondes, on s’entend, ce n’est rien. Ce n’est même pas une minute. Mais pas moyen de raisonner avec des cuisses qui se plaignent à coup de squats en puissance, suivis de burpees, suivis de skating drill, suivis de chassé rapide. Quatrième constat : le Cardio-F.I.T. met à rude épreuve la dureté du mental. Mental toughness.Cardio FITAu terme du premier bloc – qui sera suivi d’autres, avec des mouvements différents –, tout le monde est essoufflé de la même façon. Peut-être ai-je fait moins de push-ups que ma voisine. Peut-être qu’un autre qui a mal au genou y est allé d’un mouvement alternatif recommandé par les entraîneures. Peut-être qu’une autre encore a repris son souffle deux fois plutôt qu’une. L’affaire, c’est qu’on a assez de soi-même pour ne pas faire attention à la performance des autres. Reste que, à la fin, on était tous égaux en sueur. Cinquième et sixième constats : le Cardio-F.I.T. permet à chacun de se pousser au max de ses propres forces ; le Cardio F.I.T., c’est vous contre vous…. Ou presque. Parce qu’il y a quand même deux entraîneures qui, tout en circulant pour corriger l’exécution des mouvements, essaient de vous faire croire que vous n’avez pas vraiment mal, qu’il reste juste 5 secondes (qui en prennent 10 à finir), et qui vous encouragent à donner ce petit plus qui vous semble insurmontable quand vous êtes seul avec vous-même. Septième constat : le Cardio-F.I.T. rend fier.Si ce n’est pas là un sentiment bien plus durable que 30 minutes d’inconfort… Mais encore ? demanderont ceux en quête de résultats plus concrets. Selon les objectifs du programme, on parle de perte de poids rapide et d’amélioration de l’endurance musculaire et cardiovasculaire. Huitième et dernier constat : le Cardio-F.I.T., c’est payant, mais il faut être prêt à en payer le prix physique.

J’ai aimé

Le concept d’entraînement en plein air et la formule par circuit, qui favorise une belle diversité dans les mouvements à exécuter (idéal pour ceux qui n’aiment pas les entraînements routiniers, d’autant que la structure de la séance varie d’une fois à l’autre)

J’ai moins aimé

Les cris d’encouragement, pour utiles et appréciés qu’ils soient pour d’autres, ont plutôt pour moi l’effet de me déconcentrer sur l’effort à fournirLa session d’automne de Cardio Plein Air Québec commence le 7 septembre. Il est possible de s’inscrire en tout temps, pour peu qu’il reste de la place. Les gens peuvent bénéficier d’un essai gratuit. Outre le Cardio-F.I.T., plusieurs programmes d’entraînement sont offerts (Cardio poussette, Cardio aîné, Cardio vitalité…) ; ils ont lieu au Domaine Maizerets ou au parc Cartier-Brébeuf (et ailleurs dans Québec).

Cardio Plein Air Québecquebec@cardiopleinair.ca418 929-9047