Sondage CROP : opinions partagées sur la poussière au port de Québec

Source : Le Soleil, Annie Morin, 18 novembre 2015 (…) Le Soleil a obtenu de l’Administration portuaire de Québec (APQ) les résultats du sondage CROP auquel a référé le président-directeur général Mario Girard lors du comité plénier tenu à l’hôtel de ville mardi. Le coup de sonde a été réalisé par l’intermédiaire d’un panel Web du 17 au 24 septembre. Il n’y a donc pas de marge d’erreur calculée. Cinq cents résidents adultes de la ville de Québec ont répondu au questionnaire.Lors de sa présentation aux membres du conseil municipal, M. Girard a mis de l’avant les réponses aux questions sur les projets de développement. (…)Les opinions sur les émanations de poussière sont plus partagées. À la question « Considérez-vous normal que la zone industrielle du Port de Québec puisse émettre des poussières ? », 52 % des répondants ont dit « non ». La proportion de personnes s’avouant inquiètes quant à l’impact sur leur qualité de vie atteint 54 %.Si 50 % des répondants attribuent ces émanations aux risques et inconvénients à effectuer des activités portuaires à proximité de la ville, 40 % considèrent que cela « démontre la négligence de la part du Port de Québec », et 10 % ne savent pas.L’APQ a annoncé mardi que les mesures de la qualité de l’air prises par sa station d’échantillonnage de la 2e Rue étaient désormais accessibles sur son site Web. Pas moins de 94 % des citoyens sondés par CROP appuient cette diffusion publique des données. (…)[ Tout l’article. À lire aussi : Mario Girard plaide pour l’agrandissement du port. ]