Dépollution en cours des abords de l’incinérateur

Boulevard Montmorency
Phytoremédiation en cours dans la zone industrielle. Panorama NE-SE. 21 juillet 2016.

Décontaminer le sol avec la végétation : tel est le pari pris par la Ville pour donner une nouvelle vie à des terrains abandonnés.

Comme le rapportait Le Soleil en janvier dernier, le service de l’Environnement de la Ville de Québec s’est associé à des chercheurs pour mener à bien le projet de dépollution du site localisé au nord de l’incinérateur en utilisant une nouvelle technique nommée phytoremédiation.

Ce terrain de 12 000 mètres carrés a été cédé gratuitement à la Ville cet automne par la compagnie AIM Québec, qui recycle des métaux. Il a été choisi aux fins de ce projet pilote parce qu’il fait aussi partie d’un projet plus vaste, celui de reverdir ce secteur industriel, identifié comme un îlot de chaleur et mal-aimé des citoyens. […] »

Plantes et arbres agrémenteront dorénavant le site au cours des 10 prochaines années. Mais ce terrain restera une aire de recherche, non accessible à la population pour les 10 prochaines années.Ci-bas, aussi délimité par le chemin d’accès au nouveau poste d’Hydro-Québec, l’autre terrain en friche, maintenant déclôturé le long du chemin de la Canardière et du boulevard Montmorency.À lire aussi : Le verdissement des abords de l’incinérateur entamé cet été.Le Comité de vigilance de l’incinérateur de la Ville de Québec.Boulevard Montmorency. 21 juillet 2016.