Faciliter la circulation à vélo dans le Vieux-Limoilou : les recommandations du conseil de quartier

4e-avenue-lairet-velo
Piste cyclable 4e Avenue (Photo: archives)

En plein coeur d’une tournée de présentation du plan cycliste de la Ville de Québec dans les divers quartiers du centre-ville, regard sur les propositions qui avaient été mises sur la table, en février dernier, par le conseil de quartier Vieux-Limoilou.

Le conseil de quartier accueille favorablement le parti pris de la Vision des déplacements à vélo présentée par la Ville de Québec envers le vélo utilitaire. Il accueille également favorablement la volonté de rendre les voies cyclables plus sécuritaires en priorisant les aménagements qui offrent un espace réservé aux cyclistes », indique d’emblée Sophie Morin, administratrice du conseil de quartier Vieux-Limoilou.

Dans ce contexte, le conseil s’est également déclaré « heureux » de constater que cinq des projets prioritaires retenus par la Ville seront mis en œuvre dans le Vieux-Limoilou. « C’est une bonne nouvelle puisque le premier plan directeur de la Ville n’avait eu aucune retombée dans le quartier », poursuit-elle.Les cinq projets ciblés concernent la mise à niveau des chaussées désignées des rue de l’Espinay et Royal-Roussillon, la création d’une bande cyclable sur la 3e Avenue, la mise en place d’un aménagement cyclable sur le chemin de la Canardière, la mise à niveau de la bande cyclable de la 8e Avenue et, enfin, le développement d’un lien cyclable entre le parc Lairet et la rivière Saint-Charles.

Prolonger certaines bandes cyclables

2015-04-17-3e-avenue-ml-01Considérant ces éléments, le conseil de quartier a, dans un mémoire acheminé à la Ville de Québec en février dernier, formulé diverses recommandations concernant ces projets.Par exemple, pour le conseil de quartier, la bande cyclable proposée sur la 3e Avenue devrait être prolongée jusqu’à la 18e Rue, plutôt que de se conclure à la 14e Rue comme le propose la Ville.

Cela permettrait de desservir les résidents du quartier Lairet qui veulent se rendre dans les commerces de Limoilou, ainsi que les étudiants de l’école secondaire de la Cité », explique Sophie Morin.

Un prolongement du parcours prévu est également à préconiser pour l’axe Canardière. Actuellement, l’aménagement cyclable est prévu sur le chemin de la Canardière entre la 3e Avenue et la 8e Avenue.Le conseil recommande plutôt de poursuivre cet aménagement jusqu’au boulevard Henri-Bourassa, « dans la mesure où il n’existe pas de lien est-ouest entre le Vieux-Limoilou et Maizerets ».

De plus, la Ville prévoit élargir éventuellement les trottoirs sur le chemin de la Canardière. Nous recommandons plutôt de profiter de la largeur importante de cette voie publique pour prévoir des aménagements cyclables fonctionnels et sécuritaires. »

Des aménagements plus fonctionnels

BandeCyclable8eAvenue-300x225Le projet de bande cyclable de la 8e Avenue est jugé comme « important » par le conseil de quartier, puisque « la largeur de la bande cyclable ne répond pas aux normes ».

La Ville envisage de créer des bande cyclables unidirectionnelles en remplacement de la bande bidirectionnelle actuelle. Le conseil recommande plutôt de procéder à une analyse de risque pour valider si cette option est effectivement plus sécuritaire et plus fonctionnelle », remarque Sophie Morin.

La continuité cyclable prévue par la Ville de Québec est également jugée comme « cruciale » par le conseil de quartier, « car il n’y a pas d’aménagement qui permet, actuellement, de passer de l’une à l’autre aisément ».Outre son projet de rue partagée, détaillé hier sur Monlimoilou.com, le conseil recommande également de faire de Royal-Roussillon un double sens cyclable.

Cela permettrait aux cyclistes d’emprunter une seule et même voie dans les deux directions. Cette voie pourrait ensuite se prolonger jusqu’au Cégep Limoilou afin de desservir ce pôle générateur de déplacements. »

La soirée d’information sur le plan cycliste de la Ville de Québec, tenue par les conseils de quartier de Lairet, Vieux-Limoilou et Saint-Roch, aura lieu ce mardi 5 avril, à 19 h, au centre communautaire Jean-Guy-Drolet (16, rue Royal-Roussillon).