Hôpital de l’Enfant-Jésus : étude de faisabilité pour la vente de vapeur

Hôpital de L'Enfant-Jésus,  4 novembre 2013.
Hôpital de L’Enfant-Jésus, 4 novembre 2013.

La Ville de Québec évaluera la faisabilité de vendre la vapeur excédentaire produite par l’incinérateur. L’Hôpital de l’Enfant-Jésus, situé à proximité, agirait comme acheteur.

Incinérateur de Québec, 30 novembre 2016.Pour la Ville, il s’agit là d’un « projet novateur » qui permettrait de valoriser l’énergie produite par l’incinérateur, et ce, de façon stable et à long terme. Pour sa part, l’Hôpital de l’Enfant-Jésus pourrait ainsi combler ses besoins énergétiques avec la vapeur qui alimentera sa propre centrale d’énergie.D’une valeur de 600 000 $, le projet inscrit au PTI 2017-2019 consiste à effectuer l’étude de faisabilité afin de déterminer les travaux requis et les plans préliminaires pour l’implantation de conduites souterraines d’environ 2 km véhiculant la vapeur excédentaire produite à l’incinérateur vers l’hôpital.Enfin, anticipe la Ville, en plus d’obtenir des revenus de la vente de la vapeur, le projet permettra aussi de baisser de façon substantielle la production de gaz à effet de serre et les dépenses en redevances environnementales.À lire aussi : La vapeur de l’incinérateur pour chauffer le futur mégahôpital ?