Improvisation libre ayant pour thème : le 3e lien

la-ville-et-la-voiture
Photo : archives

Depuis le début de la saga sur le 3e lien, j’oscille entre découragement total et colère contenue. J’ai longtemps été de ceux qui se disaient : ce projet est tellement ridicule, onéreux et d’une autre époque qu’il va mourir à petit feu. Les premières réactions du maire de Québec me confortaient d’ailleurs dans cette opinion : on le voyait droit et solide et, pour une rare fois, osant aller à contre-courant de certaines radios. Mais il aura tôt fait de suivre la vague.

Publicité

Par quel angle revenir sur le sujet ? Les arguments rationnels ont été largement bien présentés, notamment par François Bourque dans Le Soleil. Osons donc l’absurde, pour voir. Imaginons-nous, tiens, une conversation fictive entre deux fonctionnaires à la Ville de Québec, spécialisés dans l’aménagement du territoire et les questions de transport.

***

Fonctionnaire 1 : Hey, le boss vient de m’envoyer un courriel. Finalement, le maire veut qu’on lui fournisse des données sur la circulation pour appuyer le projet de 3e lien.Fonctionnaire 2 : Quoi ? C’est une blague ?! Me semble qu’on a été assez clair dans notre mémo… ? C’est ridicule, ce projet, et ça va bouffer toutes les sommes pour les infrastructures de transport pour des années si jamais ça devait se concrétiser ! Pis ça va à l’encontre de toutes nos orientations en matière de densification du territoire et de mobilité durable !F1 : Je sais, je sais, et je l’ai redit au boss, mais il faut qu’il réponde au politique…F2 : Ouais, mais lui as-tu dit que les autres régions vont pas se laisser faire comme ça ? Des projets d’autoroutes et d’infrastructures, il y en a partout au Québec ; pourquoi le gouvernement accepterait de payer ici des milliards pour un enjeu de trafic somme toute discutable ?F1 : Tu sais bien que ça sert à rien qu’on leur dise ça; on leur a déjà dit dans l’histoire des élargissements des autoroutes Laurentienne et Henri-IV, pis ils nous ont pas écoutés.F2 : Mais dans l’absolu, on les a déjà, les données, on les connaît. Les chiffres de fréquentation augmentent sur les ponts, mais pas tant que ça… Je pense qu’on parle d’environ 18 000 automobiles qui prennent les ponts en direction de Québec, le matin… Les gens de Québec qui vont à Lévis, c’est peu, genre 7000, pis y’a pas de réel problème de trafic.F1 : Pas plus que ça ? On va se faire dire que c’est juste un projet pour les gens de la Rive-Sud… Non, le boss va vouloir quelque chose de plus solide, ça va avoir l’air ridicule, sinon.F2 : Ben, c’est ridicule, quessé tu veux que je te dise ? On peut toujours dire que c’est des données de 2011 et que ça a monté depuis, mais en même temps, c’est vrai pour partout en ville…F1 : T’aurais pas quelque chose de plus crunchy? Paraît que le maire veut en faire une sortie publique, avec du visuel et tout…F2 : On peut toujours utiliser les images du ministère des Transports pour montrer la congestion, c’est parlant…F1 : Bonne idée.F2 : Mais j’y pense, il le veut où, son 3e lien ? Pas le tunnel à l’est, toujours ? Je le croyais mort et enterré, celui-là !F1 : Justement, ça a l’air que le maire veut se garder les portes ouvertes, donc ça peut être autre chose que le tunnel si on trouve des données probantes qui vont dans le sens d’un autre emplacement. En tout cas, ce bout-là est flou, faudrait que j’en reparle au boss…F2 : Bah, on peut suggérer un 3e lien ailleurs. Comme ça, personne ne se demandera le réalisme de la chose pis bune fois que les fonctionnaires aux Transports vont travailler là-dessus, ils vont bien se rendre compte que c’est irréalisable. Et ce seront eux qui auront l’odieux de l’affaire.F1 : Hmm, j’aime ça, continue…F2 : Ben, je sais pas, penses-y un peu, si on suggère un 3e lien dans l’ouest, sans préciser sous quelle forme ni précisément où, peut-être que ça calmerait les esprits un peu. Parce que c’est là qu’est le trafic de toute façon.F1 : Ouin, mais le politique va nous voir venir, c’est un peu gros, non ? Tu le ferais déboucher où, ton pont ? Y’a pas de place !F2 : Peut-être, mais on est dans des scénarios fictifs de toute façon. T’as vu que François Bourque a suggéré un métro jusqu’au centre-ville et plein de gens l’ont cru ; ça vaut sans doute la peine d’essayer, non ? Les goulots d’étranglement, on les connaît pis le 3e lien y changerait rien, donc tant qu’à y être…F1 : C’est pas bête. Essaye ça pis on verra. Ah, pis une dernière chose : le boss m’a dit qu’il fallait quand même qu’on en profite pour présenter nos propres demandes dans le document.F2 : Hein ? Quelles demandes ? Le SRB ?F1 : Heu oui, mais comme d’habitude, vas-y mollo là-dessus, faut pas trop l’ébruiter… Sinon, je parlais surtout des élargissements d’autoroutes.F2 : Ah ! C’est vrai que tant qu’à renier notre Plan de mobilité durable et tout ce qui se fait de bien en aménagement du territoire ici et dans les grandes villes ailleurs dans le monde, aussi bien le faire à fond !F1 : T’as tout compris.F2 : Veux-tu que je parle d’environnement, de pollution atmosphérique, d’effet sur la santé, de gaz à effet de serre et de lutte aux changements climatiques ?F1 et F2 : Hahahahaha !F1 : Allez,  au boulot maintenant !