Marché public à ExpoCité : les inquiétudes des commerçants entendues

marche-003
Esquisse par Lemay Michaud Architecture Design du marché public qui serait mis en place sur les terrains d’ExpoCité.

Les commerçants de la 3e Avenue ont récemment fait connaître, par le biais de divers médias, leurs préoccupations et leurs craintes face au nouveau marché public sur l’espace d’ExpoCité : des inquiétudes qui ont été entendues par l’administration municipale, assure la présidente de l’arrondissemnent La Cité-Limoilou, Suzanne Verreault, en entrevue avec Monlimoilou.com.

D’emblée, Mme Verreault, est claire : les dynamiques liées aux activités commerciales du secteur ont « toujours » été prises en compte dans les réflexions concernant le marché public d’ExpoCité. Cela, tant pour le Marché public de Limoilou, le P’tit marché solidaire que les commerçants de la 3e Avenue. « Il faut protéger nos acquis! », lance-t-elle.Cela dit, elle déclare recevoir et entendre les craintes des commerçants du secteur, « des craintes légitimes », assure Suzanne Verreault.Il faut dire que beaucoup du projet reste à développer, penser, mettre en œuvre. Pour le moment, l’idée lancée serait d’utiliser le nouveau marché public comme un moteur supplémentaire pour favoriser le développement de la 3e Avenue.

On a toujours eu, dans nos réflexions, l’idée d’être en mode promotion de la 3e Avenue à partir du marché, d’y présenter le travail et les produits de ses commerçants. On va chercher à développer le lien entre les deux zones », poursuit Mme Verreault.

Pour le moment, une rencontre avec la Coopérative des horticulteurs, responsable du projet de Marché public à ExpoCité, est placée à l’agenda de la conseillère du district Vieux-Limoilou. Une fois ce premier contact effectué, une rencontre sera planifiée avec les commerçants limoulois.

On a dévoilé le concept général, mais à ce stade, personne n’a été invité à s’installer dans le nouveau marché! », rappelle Mme Verreault.

Plus de détails seront ainsi révélés, au fil des semaines et mois à venir.