Dix chandelles pour Limoilou en vrac

En 2017, Limoilou en vrac fête ses dix ans. Une décennie à animer le quartier, autant qu’à participer et contribuer – activement – à son ébullition et son effervescence. À l’aube de ce que l’organisme annonce comme «sa plus grosse programmation», rencontre-bilan avec son coordonnateur, Jean-François Girard.

Tout a commencé en 2007.

Constatant l’absence de fête de quartier pour la Fête nationale, un collectif citoyen se rassemble. Son objectif est simple: offrir un événement aux résidents et résidentes. Le 24 juin, une centaine de personnes sont espérées dans le stationnement du Bal du lézard. Plusieurs centaines viennent.

Devant le succès de l’expérience, un constat est clair: ce doit être le début de quelque chose. Rapidement, l’idée est lancée de former un organisme à but non lucratif, lié à une mission d’animation du quartier. C’est fait: Limoilou en vrac est né.

Vient rapidement le premier mandat «officiel» de la nouvelle entité, courtoisie de la Ville de Québec: l’événement hivernal Miracle sur la 3e Avenue. Puis, avec l’apport de divers partenaires du quartier – dont la Caisse Desjardins de Limoilou –, les événements se succèdent: Limoilou en musique, Coup de cœur francophone, International de pétanque du Vieux-Limoilou, Grand bazar des ruelles, Fête des brasseurs et artisans de Québec, Marché de Noël, et plus.

Dès le départ, ce qu’on voulait, c’était d’animer le quartier. Et c’est ce qu’on veut toujours! », lance le coordonnateur de Limoilou en vrac, Jean-François Girard.

Dynamiser Limoilou

À sa manière, Limoilou en vrac était arrivé à point nommé. Au moment de sa formation, le quartier Limoilou amorçait, lui aussi, sa «réinvention». Le quartier changeait de visage, regardant son avenir en respectant son passé.

On est arrivé au moment où le quartier commençait à évoluer. Et, oui, c’est fort possible que Limoilou en vrac ait contribué à cette progression », remarque l’organisateur.

Il faut dire que les Limoulois et Limouloises répondaient largement «présents» aux activités proposées par le groupe.

L’an dernier, c’est près de 42 000 personnes qui ont été mobilisées par Limoilou en vrac au fil de ses principales activités: 15 000 à Limoilou en musique, 10 000 au Grand bazar des ruelles, 1200 à l’International de pétanque, 12 000 à la Fête des brasseurs et artisans, 3000 à la Fête nationale, 1000 au Marché de Noël. Cela, sans compter les animations programmées à la Place Limoilou, ou encore la participation de l’organisme à l’ambiance festive du Marché public de Limoilou.

Après neuf années d’existence, Limoilou en vrac proposait une offre déjà bien riche. Et celle-ci devrait l’être encore plus pour cette année:

En fait, 2017 représentera la plus grosse programmation de l’histoire de Limoilou en vrac, ne serait-ce qu’en nombre d’événements qu’on compte proposer », indique Jean-François Girard.

Créer des traditions

Au gré des années, Limoilou en vrac expérimente. De nouveaux concepts deviendront des traditions, d’autres, des étoiles filantes.

Chaque événement, chaque invité représente un «coup de dés» lancé par l’organisation, pouvant parfois créer de fort belles surprises. Par exemple? «La prestation des Orgres de Barback, lors du Coup de cœur francophone – un premier événement automnal où l’on proposait, au Cégep Limoilou, divers groupes français.» Les Orgres ont presque fait salle comble. L’ambiance sur place était électrique – l’une des plus belles surprises en carrière de l’organisateur.

Évidemment, chaque événement n’est pas avare de «beaux moments», bien au contraire!

De Limoilou en musique, Jean-François Girard retiendra tout particulièrement les performances offertes par les Bernard Adamus, Radio Radio ou Michel Louvain – anticipant par ailleurs l’offre 2017 qui réunira du 16 au 18 juin prochains We Are Wolves, Pépé, Alaclair ensemble et plusieurs autres.

Du Grand bazar des ruelles, dont l’édition 2017 aura lieu le 10 juin, il soulignera l’ambiance festive autant que l’unicité de cet événement pondu par le conseil de quartier Vieux-Limoilou il y a déjà quelques années.

Et l’on pourrait continuer ainsi, d’événement en événement – Limoilou en vrac étant, à sa manière, une véritable «machine à créer des souvenirs».

Et dans dix ans?

Donc, dix années à croître, à progresser, à faire sa place – couronnées par un beau succès. Mais, maintenant, où s’en va-t-on pour les dix prochaines?

On a atteint un certain plateau. Il faut chercher à se diversifier et s’agrandir. Et les idées ne manquent pas! » observe M. Girard.

Ainsi, Limoilou en vrac cherchera à s’associer et travailler de concert avec d’autres organismes du quartier dans le développement et la mise en œuvre d’événement originaux. L’organisme compte également «déborder» des limites de Limoilou, avec déjà en main quelques événements «transquartiers» qui pourraient se tenir dès 2017. Sans oublier une volonté de mieux valoriser autant que rendre disponible l’expérience acquise par l’organisme au fil d’une décennie d’organisation événementielle.

Mais, d’ici là, on travaille fort sur notre programmation 2017, et on ne manquera pas de souligner notre dixième anniversaire au fil de nos différents événements! » assure Jean-François Girard.