Ag Atelier, un nouvel atelier-boutique de joaillerie à Limoilou | 2 octobre 2017 | Article par Stéphanie Vincent

Ann Philippe Lemieux fait partie de l’aventure d’Ag Atelier.

Crédit photo: Stéphanie Vincent

Ag Atelier, un nouvel atelier-boutique de joaillerie à Limoilou

Jessika Simard, joaillière, et Nicholas Desharnais, entrepreneur, sont des partenaires dans la vie, mais aussi désormais en affaires. Le jeune couple lance Ag Atelier, un atelier-boutique sur la 3e Avenue qui ouvrira ses portes ce samedi 7 octobre.

La passion de Jessika Simard pour les bijoux remonte à loin, mais ce n’est que tout récemment qu’elle a plongé. Après avoir essayé différents programmes à l’université, elle s’est inscrite au DEP de joaillerie à Sainte-Foy, cours qu’elle a terminé en janvier dernier. Moins d’un an plus tard, la voilà donc qui ouvre sa boutique-atelier en partenariat avec son conjoint. « Avec lui, on ne perd pas de temps ! »

De son côté, Nicholas Desharnais a toujours eu la fibre entrepreneuriale. Il a lancé sa première entreprise en secondaire 4. Il s’est ensuite inscrit en mode au Campus Notre-Dame-de-Foy (CNDF) avant de faire le saut en profil sport. Le jeune homme a également suivi son cours de courtier immobilier et possède aujourd’hui son bureau de courtage. Certains l’auront peut-être vu à l’émission Dans l’œil du dragon : son application web pour la gestion immobilière lui a valu l’intérêt de Serge Beauchemin, qui est devenu pour lui davantage un mentor qu’un investisseur. Maintenant propriétaire de 46 logements, tous à Limoilou, Nicholas a par ailleurs toujours aimé les bijoux et a fortement encouragé sa conjointe à se lancer.

L’entrepreneuriat en général, je pense que c’est de l’essai-erreur. Tant qu’on n’est pas plongé dedans, tant qu’on n’est pas confronté à ça, il n’y a personne qui peut savoir si, oui ou non, il est un entrepreneur. Je pense vraiment que ce sont des capacités qui s’acquièrent.

Le dynamique couple s’est ainsi porté acquéreur du bâtiment où il a installé Ag Atelier. En devenant propriétaire, Nicholas a réalisé un rêve, celui d’avoir pied sur la 3e Avenue. Ils ont rénové le local au rez-de-jardin en ne laissant rien au hasard. Jessika a même dû suspendre sa production pendant quelques mois, car ils ont tout fait par eux-mêmes. Le résultat est à la hauteur de leurs efforts.

Un commerce de proximité

Pour ses bijoux, Jessika privilégie le style minimaliste, qui permet à ceux qui portent ses créations de leur donner une personnalité propre. Plusieurs de ses pièces sont unisexes.

Ce que j’aime le plus, ce sont les bijoux simples, intemporels, qui peuvent se porter à tous les jours.

Bien qu’elle n’utilise que des matériaux de qualité, elle tient avant tout à garder ses bijoux abordables et en phase avec le quartier.

C’est un commerce de proximité. On espère que les gens du coin vont consommer nos produits, qu’ils vont revenir et qu’on va être capables de leur donner un service de qualité », souhaite Nicholas.

Les gens veulent voir où leurs bijoux sont faits », estime pour sa part Jessika.

L’atelier de Jessika est donc situé sur place, derrière la boutique. Deux autres joaillières, Ann Philippe Lemieux (Upala Stone) et Michaëlle Brodeur-Paulin (Mimi Chérie), partagent l’espace avec elle. Leurs créations seront aussi distribuées par Ag Atelier.

La grande ouverture est prévue le 7 octobre, dès 10h, sur un mode festif.

AG Atelier
659, 3e Avenue
418 563-3333