Chantier à la Pointe-aux-Lièvres : Écopropriétés Habitus (4) | 29 avril 2017 | Article par Jean Cazes

Chantier à la Pointe-aux-Lièvres : Écopropriétés Habitus (4)

Le projet d’Écopropriétés Habitus a procédé ce mercredi à l’ouverture d’une maison de ville, qui sera à l’image des 51 autres unités livrées dès cet été sur la rue de la Pointe-aux-Lièvres.

Écopropriétés HabitusPour Marc Drolet, l’événement marquait d’« une manière autre que la traditionnelle pelletée de terre » l’inauguration des Écopropriétés Habitus. Tenu dans un cadre privé en formule 5 à 7, il visait avant tout à rendre hommage au « travail de collaborateurs au projet », a précisé d’entrée de jeu le propriétaire et fondateur de Momento Immobilier et Drolet Construction.Écopropriétés Habitus« Nous avons proposé notre concept à la Ville en 2014 après avoir constaté que des maisons à trois chambres, en ville, c’était très rare », a expliqué Marc Drolet en prenant la parole auprès d’une cinquantaine de convives.

« Un vrai bâtiment vert »

Nous racontant plus en détail l’origine du projet au deuxième étage de sa maison modèle du 38C, rue de la Pointe-aux-Lièvres, Marc Drolet a d’abord souligné que plus de 50 % des 52 unités – toutes de trois chambres – étaient déjà vendues.Rappelons que chacune jouira d’une terrasse avec vue sur une grande cour commune végétalisée.

On dit qu’il y a trois règles de base quand on élabore un projet résidentiel : l’emplacement, l’emplacement et… l’emplacement. […] Je croyais au secteur, considérant par exemple que Limoilou se développe beaucoup, statistiques immobilières à l’appui. Mais les grands logements manquent. […]Écopropriétés Habitus Si notre clientèle est beaucoup orientée « familles », nous avons aussi des couples de jeunes retraités ainsi que des célibataires et des jeunes professionnels qui y habiteront. […] L’architecture est moderne, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur, mais nous voulions quelque chose qui vieillit bien : on a donc engagé TERGOS pour la conception, et Syndie April, la designer pour Momento, rencontre nos client pour personnaliser leur maison. […] Nous avons pris un soin particulier pour la qualité puisque c’est un bâtiment LEED qui possède des particularités que l’on ne voit pas nécessairement, comme des matériaux du Québec, la gestion des déchets, des produits à faible émission de COV ou les récupérateurs d’eau de pluie. On parle donc d’un vrai « bâtiment vert », terme un peu galvaudé, mais pour nous, c’est vrai, car nous avons les certifications », a affirmé Marc Drolet à propos de cet ensemble résidentiel qui aura nécessité un investissement de quelque 15 millions $.

Très fier de la réalisation des Écopropriétés Habitus, le promoteur porte un tout aussi vif intérêt pour le futur écoquartier d’Estimauville où il entend ériger d’autres maisons de ville sur ses deux lots.Lire le billet précédent