Chez Alfred-Pellan : l’art de s’intégrer à son quartier

Chez Alfred-Pellan
Les artistes Claire Vignola, Josée Paquet, Lise Tanguay, Yvan Bédard et Claude Beaumier. 20 avril 2017.

Claire Vignola dresse un bilan fort positif de l’an un de la coopérative d’artistes, acteur majeur du développement culturel et touristique du quartier. Nous en avons discuté peu avant la première exposition itinérante présentée à la galerie jusqu’à dimanche.

Chez Alfred-PellanLe lancement de l’exposition Migrants : l’humanité des ombres, de Lise Tanguay, a eu lieu ce jeudi. Pour appuyer la thématique, soit le parcours, l’histoire, la détresse et la mort de milliers de migrants, la galerie Chez Alfred-Pellan a emprunté des clôtures de chantier qui mettent en valeur toute l’émotion de l’oeuvre de la peintre et poète gaspésienne.« L’exposition fait le tour du Québec ; l’artiste a choisi de commencer ici, et c’est aussi une première pour nous ! » souligne Claire Vignola, l’initiatrice de la galerie qui a ouvert officiellement ses portes le 1er mai 2016, face à la place publique de Limoilou.

Expertise à contribution

Chez Alfred-PellanAprès trois mois d’exploitation, Claire Vignola et Josée Paquet avaient exprimé leur vive satisfaction pour leur accueil au sein de la communauté citoyenne et commerçante du Vieux-Limoilou. Depuis l’ouverture, une centaine d’artistes ont déjà exposé à la galerie, et certains vernissages ont attiré plus de 150 visiteurs.

Des cinq membres fondateurs, poursuit Claire Vignola, nous deux et Bernard Saint-Pierre sommes demeurés. On a fonctionné à trois dès l’automne, mais il a fallu en recruter d’autres, et c’est pourquoi nous avons lancé en février une invitation à laquelle ont répondu une cinquantaine d’artistes. On leur a bien expliqué notre mission et nos besoins… »

Chez Alfred-PellanAujourd’hui, 14 membres occupent en permanence un espace d’exposition. Certains d’entre eux s’impliquent plusieurs heures par semaine dans leur galerie. Claire Vignola n’a que de bons mots à leur égard pour leur expertise en matière de budget, d’administration, de Web, de gestion du matériel et autres tâches qui assureront à long terme la croissance de la coopérative.

C’est engageant, mais chacun prend sa place, motivé, parce que c’est une belle entreprise. […] Se relever après le départ de deux membres fondateurs a été pour nous un point tournant. On a appris énormément, et j’en suis très fière ! » témoigne l’initiatrice de Chez Alfred-Pellan.

Artisan du développement du quartier

En août dernier, les deux artistes racontaient également que des Américains venaient déjà visiter la galerie après en avoir été informés par leur hôtel ou l’Office du tourisme. Internationaux ou locaux, les touristes se pointent de plus en plus à la coopérative, confirme Claire Vignola.

On demande aux visiteurs : « Venez-vous souvent dans le coin ? » Ils nous répondent : « Non, mais j’ai entendu parler de vous », « Wow, c’est un beau quartier que je ne connaissais pas vraiment ! », ou bien « Ouais, ça bouge pas mal, la 3e Avenue ! »… »

3e AvenueClaire Vignola souligne d’ailleurs la dynamique qui se développe entre Chez Alfred-Pellan et les commerçants du secteur. « On recommande à ces visiteurs des cafés, des restaurants, des boutiques », comme Sobab, qui offre une vue imprenable sur la galerie. « Mais on n’est commandité par personne ! »  assure-t-elle avec une pointe d’humour, exprimant avant tout sa volonté de participer activement au développement économique et culturel du quartier.Concernant les travaux de réfection à venir cet été au carrefour de la Canardière, « il faut combattre le feu par le feu, la laideur d’un chantier par la beauté de l’art », a-t-elle exprimé à la SDC 3e Avenue.

On pense à un événement rassembleur dans la rue, « le Symposium des cônes orange » illustrés par des artistes, en collaboration avec d’autres organismes. […] Il est important de viser ensemble un but commun où tous en seront heureux ! » insiste Claire Vignola.

Reconnaissance du milieu

Mardi dernier, Claire Vignola a appris avec bonheur la sélection de Chez Alfred-Pellan pour le volet régional du Concours québécois en entrepreneuriat 2017 (OSEntreprendre), catégorie économie sociale, dont le gala aura lieu le 3 mai à Espace Dalhousie. « Déjà qu’on venait de gagner le premier prix au niveau local… ! Ça coïncide avec le premier anniversaire, et c’est une petite tape dans le dos très appréciée. »Chez Alfred-PellanRassurée quant à l’avenir de la galerie, l’artiste entrevoit l’ajout de nouveaux cours, une location accrue de la salle pour des réunions, et même la mise en ligne d’une galerie virtuelle. « Dire qu’au début, je ne connaissais pas grand-chose du domaine ! » confie-t-elle.

Mais j’ai pris de l’assurance, et quand on monte, on n’a pas le goût de redescendre. Heureusement, nous avions de bons guides pour réussir ! », dira-t-elle en citant entre autres la CDÉQ, le CDRQ, Emploi Québec et le Pôle, dont la galerie est membre.

Le premier anniversaire de la galerie sera souligné au cours de la prochaine exposition, en mai. « En guise de reconnaissance, les oeuvres des nouveaux membres y seront mises en valeur comme celles des artistes qui sont passés depuis un an », se réjouit Claire Vignola en conclusion.

Chez Alfred-Pellan(ouvert du mardi au dimanche)581, 3e Avenue418 914-5511

À lire aussi : Claire Vignola, fondatrice de la galerie Chez Alfred-Pellan