Enthousiasme mur à mur pour le premier Limoilou en famille | 18 septembre 2017 | Article par Joanie Bourassa-Guillemette

Crédit photo: Jean Cazes

Enthousiasme mur à mur pour le premier Limoilou en famille

C’est hier, dimanche 17 septembre, que se tenait le premier Limoilou en famille. En plein coeur du quartier, voisinant le Marché public de Limoilou, c’était la fête pour petits et grands. Familles, enfants, poussettes et bedaines (de femmes enceintes!) garnissaient la 3e Avenue.

Accompagnée de ma famille, j’ai passé la journée à Limoilou en famille pour vous.

Affluence enthousiaste

Offrir un événement tant pour les 0-13 ans que leurs parents : tel était l’objectif de départ du conseil de quartier du Vieux-Limoilou, instigateur de l’événement présenté en collaboration avec la Caisse Desjardins de Limoilou et la Ville de Québec.

Dès l’aube, ça fourmillait entre la 9e et la 11e Rue. Les marquises se hissaient rapidement, les jeux et les ateliers se mettaient en place. Déjà, une frénésie était palpable. Les exposants avaient hâte que sonne 10 h pour partager, échanger, rire et s’amuser avec la population. Les familles surgissaient des rues transversales avant même que la fanfare annonce le début de la journée. Visiblement, leur joie de passer un dimanche en famille quintuplait à leur arrivée sur le site. Pour Raymond Poirier, président du conseil de quartier et coordonnateur de l’événement avec la vice-présidente Maxine Dandois-Fafard, c’est cette joie qui résume la journée :

Enthousiasmé, c’est réellement le sentiment que mon équipe et moi portons de l’événement. Si je devais dire un seul mot de cette journée, ce serait enthousiasme.

D’après ses chiffres, l’événement a attiré 10 000 personnes, un nombre d’autant plus encourageant que « les participants venaient aussi de l’extérieur de Limoilou », rapporte-t-il. Il souhaite sincèrement que les exposants remarquent « une augmentation de leurs activités ou un essor quelconque suite à cette journée ».

Le début d’une tradition annuelle?

À Limoilou en famille, j’ai accompagné les enfants dans les jeux gonflables, j’ai expérimenté le hockey luge, j’ai fait un pompon de laine, j’ai assisté à plusieurs spectacles musicaux, j’ai lu une bande-dessinée avec mon tout-petit, j’ai plongé dans mes souvenirs en montrant aux enfants comment jouer à Duck Hunt. Je me suis même déniché un cours de yoga. Et ce n’est pas tout! Il y avait des clowns, une voiture de police, des mascottes, un coin allaitement, des en-cas…

Par moments, entassée dans la foule, j’avais l’impression de manquer les rigolades des clowns et l’information des exposants. Étaler les kiosques sur un segment un peu plus long laisserait davantage de place aux activités et à la circulation. Cela dit, ce fut une magnifique journée, accessible, familiale, dans un cadre urbain. L’objectif a été pleinement atteint; les organisateurs peuvent fièrement le cocher sur leur liste!

Je me verrais bien participer à cet événement d’année en année, avec mes enfants, et en faire une tradition familiale. Questionné sur les perspectives d’avenir, Raymond Poirier indique : « Nous voyons l’engouement que Limoilou en famille a créé. Les citoyens du quartier et des environs en ont témoigné par leur présence. Un noyau existe, il serait intéressant d’élaborer une deuxième édition. »