Espace sans mesure : un espace artistique non conventionnel s’installe dans Limoilou | 21 octobre 2017 | Article par Jessica Lebbe

Cofondatrice de l’Espace sans mesure, Catherine Bouthillette mise sur des méthodes innovantes pour enseigner la musique.

Crédit photo: Jessica Lebbe

Espace sans mesure : un espace artistique non conventionnel s’installe dans Limoilou

Lancé par des étudiants diplômés en didactique instrumentale, l’Espace sans mesure a pour ambition d’être un espace d’apprentissage et de diffusion artistique, non conventionnel, ouvert à toutes les disciplines.

Les cofondateurs de l’Espace sans mesure, Thomas Rieppi et Catherine Bouthillette, se sont rencontrés à la maîtrise de didactique instrumentale à l’Université Laval. Dans leurs projets de recherche respectifs au doctorat comme à la maîtrise, ils ont travaillé sur différentes méthodes pour enseigner la musique, plutôt fondées sur l’innovation que sur la tradition, notamment grâce aux nouvelles technologies.

Quand on a essayé nos projets de recherche dans la réalité, on a vu que la technologie fonctionnait vraiment bien comme méthode d’apprentissage auprès des jeunes, car ils y sont familiers. Le problème, c’est que bien souvent, la recherche met du temps à s’intégrer dans la vie quotidienne. De là, on s’est dit : pourquoi ne pas créer notre propre espace où on pourrait mettre tous nos projets directement en application ? raconte Thomas Rieppi.

Ici, pour s’initier à la musique, pas besoin de passer des heures incalculables sur des cours consacrés uniquement au solfège ou à la lecture des partitions : la matière est directement intégrée au cours d’instrument. D’ailleurs, les cours d’instruments sont soit individuels, soit en groupe — pour les amis et les familles qui veulent apprendre ensemble, mais aussi pour ceux qui veulent réduire les coûts en se regroupant. « On mise aussi sur la collectivité. Quand les étudiants jouent en groupe, ça les motive à continuer d’apprendre », indique Catherine Bouthillette.

Dans les pratiques collectives, l’Espace sans mesure offre un cours de « technologies, création-composition » qui donne accès à l’exploration musicale pour tous les niveaux.

Dans un exercice, l’étudiant découvre les tonalités et le sens du rythme avec des fruits ou des légumes reliés par des câbles à un ordinateur, le tout accompagné par une trame sonore sur YouTube. Il peut ainsi improviser avec les sons qu’il entend. Autre exercice : une application sur téléphone intelligent ou tablette lui permet de créer sa propre pièce à partir d’une forme qu’il a dessinée lui-même sur l’écran. Celle-ci correspondra à un son, et ainsi de suite avec une autre forme. Grâce à ces méthodes, l’étudiant crée, expérimente et improvise non seulement de la musique, mais aussi des ambiances, sans avoir à savoir lire une seule fois une partition.

L’Espace sans mesure donne aussi ce cours aux étudiants en didactique instrumentale et aux enseignants moins familiers avec les technologies qui souhaiteraient utiliser cette méthode dans leur pédagogie.

Notre but, ce n’est pas tant d’abandonner complètement la méthode traditionnelle pour apprendre un instrument, mais d’intégrer la technologie comme moyen complémentaire pour stimuler l’étudiant », précise Catherine Bouthillette, également pianiste de formation classique.

Devenir un espace multidisciplinaire et multiculturel

Bien que l’équipe soit composée essentiellement de professeurs de musique pour le moment, l’Espace sans mesure souhaite s’ouvrir à l’enseignement et à la diffusion des autres arts. Les copropriétaires sont prêts à accueillir des expositions, des pièces de théâtre ou des concerts d’artistes qui se cherchent un espace intimiste pour être diffusés.

L’organisme souhaite également mettre sur pied des ateliers créatifs où des artistes de toutes disciplines seront invités à se retrouver à l’Espace pour créer, en deux heures et demie, une oeuvre collective éphémère qui pourra être présentée à l’intérieur ou à l’extérieur, selon la saison.

Pour la diffusion, l’Espace sans mesure vise aussi à sortir des sentiers battus. Le 26 octobre prochain, par exemple, le « Concert infusion » d’une heure sera l’occasion pour les spectateurs d’écouter Zita Bombardier-Touret, une chanteuse lyrique mezzo-soprano, tout en dégustant biscuits, infusions ou café dans une ambiance décontractée.

Chaque mois, un atelier thématique sera aussi proposé pour découvrir une culture du monde à travers sa musique. Lors du premier atelier en octobre, les participants ont pu découvrir la grande diversité de la musique brésilienne avec Jairzinho Teixeira, professeur de flûte, clarinette et saxophone. Après avoir écouté un large panel de musiques propres à chaque région du Brésil, les participants de tous niveaux ont pu notamment apprendre à jouer l’air le plus connu de la bossa nova : A garota de Ipanema (plus connu sous le titre The Girl from Ipanema). Aux percussions ou au piano, même les plus débutants ont pu intégrer le groupe improvisé pour l’occasion.

Ces ateliers peuvent donc servir de porte d’entrée pour intégrer un cours de musique, étant donné qu’Espace sans mesure accepte de nouvelles inscriptions à tout moment de l’année.

Espace sans mesure
510, chemin de la Canardière
418 999-0582
info@espacesansmesure.com

Vous voulez en savoir plus ? Écoutez l’entrevue de l’Espace sans mesure donnée à CKRL 89,1 : [https://soundcloud.com/ckrl891/entrevue-espace-sans-mesure]