Un grand ménage pour mieux Grandir en forêt | 18 octobre 2017 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: 1, 2, 3, Go! Limoilou

Un grand ménage pour mieux Grandir en forêt

En place depuis le 27 septembre, le projet Grandir en forêt de 1, 2, 3, Go! Limoilou, qui offre à des enfants de 3 à 5 ans des quartiers centraux une expérience d’éducation en forêt urbaine, fait déjà grand bruit. Les préparatifs pour la saison d’automne du projet ne s’achèvent pas pour autant. Ce dimanche 22 octobre, le renfort de la population sera bienvenu lors d’une grande corvée avec la Société du Domaine Maizerets, pour nettoyer le terrain de jeu et d’apprentissage des petits.

Que ce soit en bordure des Plaines, dans le coteau Sainte-Geneviève, au bord de la rivière Saint-Charles ou au Domaine Maizerets, il arrive que l’humain prenne les parcs et boisés pour des dépotoirs… La Société du Domaine Maizerets, qui assure l’entretien du site, orchestre donc un grand ménage auquel tous sont conviés pour aider à débarrasser les boisés et bordures de ruisseaux des déchets, débris de verre, etc. L’étendue du terrain couvert dépendra de l’ampleur des effectifs présents.

Les volontaires ont rendez-vous dès 9 h, le dimanche 22 octobre, près du Manoir, avec leurs gants s’ils en possèdent. Des gants seront disponibles pour les personnes qui n’en auraient pas.

Grandir en forêt, d’une saison à l’autre

Le projet Grandir en forêt amène des enfants des services de garde à faire l’expérience de la forêt urbaine au Domaine Maizerets deux jours par semaine. Beau temps, mauvais temps, tout au long de l’année, ils découvriront comment évolue la nature et y réaliseront une variété d’apprentissages. Cette approche d’éducation par la nature, expérimentée localement l’année dernière, a déjà fait ses preuves ailleurs, dans les pays scandinaves notamment. Des parents en ont constaté les bienfaits sur l’éveil et le développement de leurs enfants, la qualité de leur sommeil, etc.

Après le premier semestre, de septembre à décembre, débutera en janvier le second, sous la neige, rappelle Michèle Lebœuf, adjointe à la coordination de 1, 2, 3 Go! Limoilou et membre du comité porteur de Grandir en forêt. Une étape « particulièrement intéressante », pour laquelle elle donne rendez-vous à Monlimoilou après l’engouement de la rentrée automnale. Les petits citadins apprivoisant l’hiver dans la forêt urbaine pourraient bien nous inspirer à sortir de leur hibernation les espaces publics et parcs de nos quartiers pour mieux embrasser notre nordicité…