La profession de sage-femme à travers les yeux d’une nouvelle maman | 27 juillet 2017 | Article par Joanie Bourassa-Guillemette

Kathleen Boily, sage-femme à la Maison de naissance de la Capitale-Nationale.

Crédit photo: Joanie Bourassa-Guillemette

La profession de sage-femme à travers les yeux d’une nouvelle maman

Il y a quelques mois, j’accouchais de mon premier bébé. Voici, à travers mes yeux, mon cœur et mon expérience, comment les sages-femmes de la Maison de naissance de Limoilou ont participé à cet événement magique rempli de joie, de confiance et d’intensité.

Médecin ou sage-femme ?

Oh, le matin positif ! Ce moment où uriner devient un événement, une fête, un tsunami… Le « + » sur le bâtonnet allait changer ma vie… et, de ce fait, entraîner son lot de questions. L’une d’entre elles demandait à se positionner comme couple : voulions-nous vivre l’expérience auprès d’une sage-femme ou bien avec un médecin ? La première option s’est imposée par instinct, et nous nous sommes dirigés vers la Maison de naissance de la Capitale-Nationale, située dans le Vieux-Limoilou.

La grande famille

Le soir même, je m’inscrivais à une soirée d’information. Calme, respect, authenticité sont trois mots qui me sont restés en tête. Déjà, ça sonnait bien. Mon suivi de grossesse a dès lors été fait par une sage-femme. Ma première impression s’est révélée juste tout au long de mes rencontres. J’ai toujours senti ma présence importante et attendue à chacun de mes rendez-vous. J’avais l’impression de faire partie de la famille !…

… et d’une grosse famille, d’ailleurs ! Je dois avoir rencontré au moins six sages-femmes au fil de mon suivi. De quoi mettre à l’épreuve notre capacité d’adaptation ! Répondre aux mêmes questions plusieurs fois, oui, ça arrive. Devoir se familiariser avec différentes approches et personnes, c’est arrivé aussi. Il reste que les sages-femmes, chacune à sa façon, ont ajouté de la couleur à mon voyage de femme, de conjointe et de mère. Discussions, questionnements, directives et fous rires, tout y était pour que ce soit parfait pour moi. Elles ont su dénouer des blessures, reconnaître mes capacités, faire grandir la confiance et laisser place à qui je suis pleinement.

La naissance

On m’a bien préparée à la naissance de mon bébé. J’étais en confiance et ça, c’est un sentiment de bien-être inestimable. Je savais que devant une difficulté potentielle, la sage-femme saurait quand me transférer à l’hôpital. Je me sentais en sécurité. On m’avait bien informée du déroulement, des changements possibles d’interventions durant le travail et de l’encadrement professionnel et médical des sages-femmes. Mes doutes ont bien été accueillis, dans une attitude de grande ouverture.

Finalement, laisser tomber tout contrôle a été pour moi la meilleure façon de vivre le moment. Ballons médicinaux, points de pression, musique, lumière tamisée, douce voix et présence régulière dans la chambre ont favorisé le calme et l’arrivée du bébé.

Après l’accouchement

Une fois le bébé venu au monde, les sages-femmes font un suivi à domicile. C’est merveilleux : elles viennent vérifier ton état de santé et celui de ton poupon dans le confort de ton chez-toi ! Discrétion, professionnalisme, respect, assurance, réconfort, ouverture, et ma liste pourrait être bien plus longue ! Ce sont des moments précieux et elles savent les laisser à notre couleur en tant que nouvelle famille.