Limoilou dans les années 1970 (21) : commerces de la Pointe-aux-Lièvres

Les Archives du photographe

La série « Limoilou dans les années 1970 » revisite le passé du quartier à travers des images d’archives tirées de diverses sources.

Affichée sur la page Facebook du gestionnaire des Archives du photographe, la photo en une montre, en date du 5 août 1971, des commerces du secteur de la Pointe-aux-Lièvres. On y distingue notamment l’enseigne d’Hector Lavigne et fils, commerce spécialisé en équipement de magasins, et celle de l’entreprise d’articles de sports Quebec Sporting Goods (Québec sportif limité). La scène a été immortalisée par Photo moderne, collectif de photojournalistes à l’emploi du quotidien Le Soleil à l’époque.Un lecteur des Archives du photographeJean-Yves Rehby, offre quelques précisions sur ces bâtiments, qui étaient situés

entre de l’Espinay et Daniel. Actuellement [s’y trouvent] Techno-Jeux et Billard Darts Expert, avec un pylône annonçant Tapis Béliveau. L’édifice marqué « Camping », à droite, a fait place à un terrain vague.

Rue de la Pointe-aux-LièvresCi-contre, image comparative le 12 mai 2017. La rue de la Pointe-aux-Lièvres relie l’écoquartier en devenir avec ExpoCité, où son entrée a fait l’objet de travaux majeurs de 2012 à 2014.

Incendie majeur

Par ailleurs, une recherche sur la Toile nous permet d’apprendre que l’édifice abritant Hector Lavigne et fils aurait été, quelques années plus tôt, ravagé par un incendie majeur. On rapporte sur le site Authentique caserne qu’en janvier 1962, il a fait partie des six commerces des rues Dorchester, Daniel et de l’Espinay qui ont été détruits par les flammes, par un après-midi de tempête hivernal.Avec la collaboration de Viviane AsselinVoir le billet précédent de la série : Intersection rue Cadillac et avenue Jeanne-Mance