Limoilou dans les années 1970 (22) : construction des bretelles de Dufferin | 11 juin 2017 | Article par Jean Cazes

Limoilou dans les années 1970 (22) : construction des bretelles de Dufferin

La série « Limoilou dans les années 1970 » revisite le passé du quartier à travers des images d’archives tirées de diverses sources.

Affichée sur la page Facebook du gestionnaire des Archives du photographeJocelyn Paquet, l’image à la une, immortalisée le 19 octobre 1971 pendant la construction des bretelles de l’autoroute Dufferin-Montmorency, est tirée des négatifs produits par Photo moderne, un collectif de photojournalistes à l’emploi du quotidien Le Soleil.

En date du 6 mai 2017, la vue ci-contre en direction est illustre approximativement cette section du boulevard des Capucins, au voisinage de la rivière Saint-Charles et de la White Birch.

Plus de 2000 citoyens expropriés

De 1969 à 1974, faut-il le rappeler, la construction de l’autoroute Dufferin-Montmorency a eu un impact majeur non seulement au plan écologique (battures de Beauport), mais aussi sur le tissu social et urbain des quartiers centraux, gravement affectés par les démolitions. C’était à l’époque d’un maire certes controversé, mais avec le recul, qu’on pourrait aussi qualifier de son temps : Gilles Lamontagne, dont la mémoire sera possiblement soulignée sous peu dans Saint-Roch.

Le sujet a fait entre autres l’objet de ce chapitre de Saint-Roch : une histoire populaire :

Au total, la construction de l’autoroute déplace environ 1000 personnes de Notre-Dame-de-la-Paix, 700 de Limoilou et 450 de Saint-Jean-Baptiste. La paroisse Notre-Dame-de-la-Paix est rayée de la carte. […] Dans Saint-Roch, 500 logements sont détruits.

Voir le billet précédent de la série : Intersection rue Cadillac et avenue Jeanne-Mance.