Mama Grilled Cheese déménage | 14 novembre 2017 | Article par Jessica Lebbe

Stéphane Rhéaume, copropriétaire, et Christian Pépin, fondateur du Mama grilled cheese, servent entre autres le Janis Joplin dans leur nouveau local.

Crédit photo: Jessica Lebbe

Mama Grilled Cheese déménage

Alors que le Pub Les Guerriers a fermé définitivement ses portes à la fin de l’été, le restaurant voisin Mama Grilled Cheese a sauté sur l’occasion pour passer d’un local de 8 places assises à 34.

« On a fait le grand saut », affirme Christian Pépin, fondateur du Mama Grilled Cheese en 2012, qui a encore du mal à croire en l’opportunité qu’il a eue de passer à un local pouvant au moins accueillir quatre fois plus de clientèle qu’auparavant.

C’est difficile pour un commerce de déménager, car on perd forcément une partie de la clientèle qui ne suit pas. Là, on est la porte juste à côté alors on n’a perdu aucun client. On a eu beaucoup de chance ! » se réjouit-il.

Si l’ancien local lui plaisait par sa convivialité, il était parfois synonyme de frustration quand certains clients, qui voulaient manger à l’intérieur, se cognaient le nez à la porte en raison du manque de places assises. Cette situation, qui a duré cinq ans, pouvait arriver régulièrement à l’heure du dîner avec le fort achalandage provenant de l’Hôpital Saint-François d’Assise ou des quatre autobus desservant fréquemment le coin, et même à l’heure du souper avec les parties des Remparts ou les spectacles du Centre Vidéotron.

C’était toujours très frustrant de perdre cette clientèle, mais on vivait avec. On était un petit commerce, on savait qu’on allait grandir à un moment donné », se souvient l’entrepreneur.

Avec son nouveau local, le Mama Grilled Cheese peut accueillir plus de travailleurs, dont certains qui reviennent avec leur famille la fin de semaine pour le plaisir ou pour une occasion spéciale, « ce qui était impossible avant dans l’autre local », précise Christian Pépin. « On peut même accueillir des fêtes d’enfants ou des partys de Noël maintenant ! » Avec la multiplication des logements Airbnb dans le quartier, le restaurant a aussi eu la chance d’accueillir une clientèle touristique internationale venant du Mexique, du Texas ou de la Chine, mentionne le propriétaire.

Agrandir son offre tout en gardant l’ambiance rétro

Avec cet agrandissement, Mama Grilled Cheese a dû ajouter des produits au menu pour contenter une clientèle qui sera forcément plus grande. Les 14 grilled cheese portent tous le nom d’une vedette des années 1950-1960.

Je me suis vraiment renseigné pour savoir ce qu’aimait manger chaque artiste. Par exemple pour Elvis, si tu vas à Memphis, devant sa maison il y avait une shop de pain de viande où le King allait souvent. Donc on a appelé celui à la viande, le Elvis. Marilyn aimait des fromages comme le brie ; Johnny Cash, c’était le boeuf ; Jimi Hendrix, c’était le smoked meat, alors leur grilled cheese contient ces ingrédients », raconte Christian Pépin.

Si le grilled cheese est certainement l’une des choses les plus simples à cuisiner chez soi à bas prix, Christian Pépin assure qu’il ne lésine pas sur la qualité de sa cuisine.

Ici, tout est fait maison. Pour le Johnny Cash, on fait cuire un rôti de palette pendant quatre heures au four avec tomates, carottes et oignons. C’est de la vraie cuisine qu’on fait. On ne travaille avec aucun produit congelé, tout est fait au jour le jour.

Le grilled cheese du mois, qui met en vedette un produit spécial, permet de varier les plaisirs pour les clients les plus habitués. En novembre, c’est un grilled cheese à base de spaghetti sauce bolognaise, appelé le Al Pacino, qui est servi.

Le restaurant a aussi ajouté des sundaes, les bières du Archibald et des milk shakes à son menu.

L’ambiance rétro du local caractérise Mama Grilled Cheese depuis ses débuts, Christian Pépin étant un grand fan des années 1950. Ici, vous n’entendrez que de la musique de cette époque, d’Elvis Presley à Johnny Cash, pendant que Marilyn Monroe et James Dean vous observeront du coin de l’œil. Bon nombre d’objets présents dans le restaurant ont appartenu à la famille Pépin, comme les voitures anciennes, les vieilles plaques décoratives ou encore les disques d’époque, qui proviennent du père du propriétaire.

L’ancien local deviendra un bar laitier

Pour Christian Pépin, pas question de se départir de l’ancien local. Le petit local de huit places deviendra un « Mama glacé », en fonction dès l’été 2018. « Il sera complémentaire au restaurant », indique le propriétaire, qui annonce aussi que des franchises seront disponibles pour ouverture partout au Québec.

Depuis le lancement de Mama Grilled Cheese en 2012, l’entrepreneur a aussi un autre rêve :

À la base, je voulais un food-truck. Mais en 2011-2012, la Ville de Québec n’était pas du tout rendue là encore ! J’étais donc bien content de voir que le projet pilote a enfin vu le jour cette année, car ça ouvre des possibilités pour nos projets.

Quand Christian Pépin a trouvé son petit local coin 18e Rue / 1re Avenue, « c’était à l’image du food-truck dont je rêvais ! » affirme-t-il. Bien qu’il a trouvé plus grand, l’entrepreneur n’écarte pas l’idée de lancer son camion de cuisine de rue un jour.

On a déjà eu une petite expérience avec un trailer dans des festivals en 2012 et ça nous avait bien plu. L’histoire nous a appris qu’il fallait y aller petit à petit, alors je garde ça dans un coin de ma tête. Je sais qu’on a un produit parfait à proposer pour ce genre de restauration.

Le Mama Grilled Cheese fera sa pendaison de crémaillère ce mercredi 15 novembre de 11 h à 22 h avec dégustations de grilled cheese, prix de présence et exposition d’une voiture ancienne.

Mama Grilled Cheese
1816, 1re Avenue
(581) 300-7074