Retour sur le bazar Saint-Fidèle | 8 novembre 2017 | Article par Laurence Déry

Église Saint-Fidèle.

Crédit photo: Jean Cazes

Retour sur le bazar Saint-Fidèle

Du 2 au 5 novembre avait lieu le bazar de l’église Saint-Fidèle. Les marchés aux puces ne manquent pas tout au long de l’année, mais celui-ci est décidément l’un de mes préférés. Même que c’est l’un des événements que j’affectionne le plus dans Limoilou !

Une soirée d’automne, il y a bien des lunes, j’avais été surprise de voir la file en bas des marches du parvis. Il ne m’était jamais arrivé de voir un line-up à l’église. Il faisait noir. Aucune lumière ne se glissait sous les portes principales. La situation m’était totalement inusitée. Puis en marchant, un soir, j’avais vu la grosse pancarte au coin de la 4e et de la 12e Rue annonçant le bazar. Lors de ma première visite, j’ai trouvé des meubles pour une poignée de dollars. L’année suivante, je me suis acheté une machine à coudre.

Vendredi soir dernier, on fait donc le line-up avec une vingtaine de personnes, devant la petite porte de côté qui mène au sous-sol de l’église. Lorsque la femme bénévole ouvre la porte à 19h tapantes, on était, j’en suis sûre, pas mal tous heureux de quitter ce froid post-Halloween. J’aime les sous-sols d’église. Ça me ramène à des games de ballon en jogging.

Les gens se dispersent vite. Certains se dirigent drette vers les cds, d’autres vers les bijoux. Nous, c’est les meubles, toujours au fond, juste avant les deux ou trois orgues électroniques.

Au bazar, ceux qui s’activent derrière les tables n’ont pas la mine longue comme certains vendeurs de marché aux puces qui désespèrent de vendre, ne voulant surtout pas ramener à la maison leur elliptique (dont personne ne veut, car tout le monde en a un à la maison comme patère). Non, ils sont plutôt joyeux, ces bénévoles vendeurs, ces femmes tricoteuses, car les fonds récoltés sont pour l’église. Leur église. Leur communauté.

Surveillez le bazar, l’automne prochain ! Pour dénicher des trésors, venez dès le premier soir, le jeudi. Vous aurez sans doute la main chanceuse. Vous pourrez aussi vous procurer de beaux tricots, participer aux tirages ou au bingo, qui prend place habituellement les samedi et dimanche en journée, au centre des rangées de tables.

Aperçu lors de l’édition 2017 :

  • Cds de Pierre Lapointe comme neufs (2$ chacun)
  • Cendrier aux formes suggestives
  • Banc d’église pour quatre personnes
  • Deux vestes de flottaison
  • Un livre sur comment comprendre les varices
  • Des Agatha Christie (indémodable)
  • Des bols bruns pour soupe à l’oignon (objet top classique de marché aux puces)

Mes trouvailles :

  • Harry Potter à l’école des sorciers, le DVD (2$)
  • Le roman graphique André le géant – la vie du géant Ferré, de Box Brown (2$)