Christiane Gamache, candidate pour la Coalition avenir Québec dans Jean-Lesage | 16 septembre 2018 | Article par Baptiste Piguet

Christiane Gamache, candidate pour la Coalition avenir Québec dans Jean-Lesage.

Crédit photo: Viviane Asselin

Christiane Gamache, candidate pour la Coalition avenir Québec dans Jean-Lesage

En vue des élections provinciales 2018, nous rencontrons les candidat.e.s de Jean-Lesage pour connaître leurs motivations, leur vision et leurs priorités sur des enjeux de la circonscription. Sous la forme d’un questionnaire électoral – le même pour tou.te.s  –, voici les réponses de Christiane Gamache, candidate pour la Coalition avenir Québec (CAQ).

Pour faire connaissance

Christiane Gamache, qui a travaillé plus de 35 ans dans le réseau scolaire (professeure, directrice…), est engagée dans différents organismes communautaires et comités de la circonscription. Elle se présente sous les couleurs de la CAQ.

Quel est votre lien avec Jean-Lesage ?

J’habite Lairet, je connais mon comté. Je suis une personne de terrain, d’action, j’ai un lien avec  le communautaire social dans la circonscription (conseil de quartier Lairet, Patro Roc-Amadour, comité Bon Voisinage…). Je suis une personne qui s’implique dans sa circonscription, pour la développer.

Pourquoi avoir choisi de vous engager pour la CAQ ?

J’y retrouve mes valeurs, mes convictions, comme l’éducation et l’amélioration des conditions de vie des familles. Ce sont deux des grandes priorités pour la CAQ.

Quelle est votre vision du rôle de députée ?

Un député doit avoir trois qualités. Premièrement, écouter les citoyens, pour connaître leurs préoccupations et leurs attentes. Deuxièmement, travailler sur le terrain, pour comprendre leurs conditions de vie et les améliorer. Troisièmement, l’honnêteté, c’est-à-dire la transparence et l’intégrité.

Quel dossier jugez-vous prioritaire pour Jean-Lesage, celui auquel vous vous attaquerez en premier ?

Il faut améliorer la qualité de vie des familles et des aînés. Il faut protéger le portefeuille des familles. Il faut réduire la taxe scolaire et les impôts. Il faut soutenir les enfants en offrant des services comme la maternelle à 4 ans. Il faut aussi soutenir les jeunes pour contrer le décrochage scolaire et les familles vulnérables pour contrer la pauvreté.

Enjeux locaux

Quelle est votre vision pour le développement économique dans Jean-Lesage ?

Il faut soutenir les PME, pour revitaliser la circonscription et offrir des emplois. Il faut revitaliser et exploiter davantage le parc industriel D’Estimauville, pour permettre des retombées économiques. C’est important de développer des emplois payants dans la circonscription, où la pauvreté est plus présente qu’ailleurs.

Quelle est votre vision pour la politique de transport à Québec ?

Le projet de transport structurant est un beau projet. La CAQ l’appuie, mais il faut s’assurer que les coûts soient respectés. Il est important aussi de desservir Lévis et la couronne nord. Un 3e lien à l’est est aussi très important.

Quelle est votre vision pour le développement social dans Jean-Lesage ?

Les logements sociaux sont importants pour la population de Jean-Lesage, il faut travailler à construire des logements à sa portée. Il faut aussi développer les services et les ressources de base en santé mentale, de même que les services et ressources pour contrer le décrochage scolaire et pour soutenir les familles monoparentales et nos aînés.

Quelle est votre position sur le dossier de la qualité de l’air dans Jean-Lesage ?

Je ne peux pas me prononcer. J’ai signé une charte de confidentialité, car je suis sur le comité-conseil de la Direction de santé publique sur la qualité de l’air ambiant. Mais c’est une préoccupation, j’aurai une oreille attentive et un regard vigilant sur le dossier.

Le mot de la fin

La CAQ est élue à l’Assemblée, quelle est la première chose que fait votre parti ?

Je n’ose pas me prononcer, c’est un travail collectif, un travail de groupe. Mais on va sûrement prioriser les dossiers sur la famille, la santé, l’économie et l’environnement.