Écoquartier D’Estimauville : 70 nouveaux logements « verts » et abordables | 15 mai 2018 | Article par Jean Cazes

Perspective de l’immeuble Un toit vert.

Crédit photo: TERGOS Architecture inc. et Lafond Côté Architectes

Écoquartier D’Estimauville : 70 nouveaux logements « verts » et abordables

Une première pelletée de terre vient officialiser la construction de l’immeuble Un toit vert dans l’écoquartier D’Estimauville, au 1030, rue des Moqueurs. Ses 70 unités seront destinées à des familles, des personnes en difficulté ou vivant avec un problème de santé mentale.

La construction de ces logements abordables assurera à de nombreuses personnes un milieu de vie sain et sécuritaire dans un écoquartier en développement », a souligné Lise Thériault, ministre responsable de l’Habitation, lors du lancement officiel des travaux de construction, ce mardi.

Nécessitant des investissements de plus de 17 M$, ce projet d’habitation a pris forme à l’initiative de l’organisme Un toit en réserve. Outre une contribution financière du gouvernement du Québec de 7,7 M$, quelque 7,3 M$ sont aussi accordés par l’entremise du programme AccèsLogis Québec de la Société d’habitation du Québec (SHQ) ; la Ville de Québec y participe pour sa part à hauteur de 1,8 M$.

Soulignons que les locataires de 45 des 70 logements de l’immeuble Un toit vert bénéficieront du programme Supplément au loyer de la SHQ, ce qui leur permettra de débourser seulement 25 % de leur revenu pour se loger.

Une cour intérieure végétalisée et ensoleillée

Oeuvre conjointe de TERGOS Architecture (à qui l’on doit les Écopropriétés Habitus) et Lafond Côté Architectes, ce projet résidentiel sera érigé sur la rue des Moqueurs, entre les premières maisons de ville de l’écoquartier D’Estimauville et l’édifice du fédéral, inauguré en 2012 (plan et photo ci-bas).

Comme le précise l’équipe de professionnels qui ont conçu le projet, la forme en L du bâtiment permet l’optimisation de l’éclairage naturel pour les unités de l’immeuble.

Cette géométrie permet également la création d’une cour intérieure végétalisée et multifonctionnelle profitant d’un excellent ensoleillement et contribuant à l’atténuation des sources de bruits environnants.

On souligne d’ailleurs au passage les choix écologiques qui ont guidé la conception d’Un toit vert :

La localisation de la totalité des cases de stationnement en souterrain constitue un autre geste structurant pour les qualités écologiques de ce projet. Ce choix permet d’obtenir une importante présence de surfaces vertes sur le terrain, diminuant l’effet des îlots de chaleur urbains et favorisant la réintégration de la biodiversité dans ce milieu urbain.