En vedette de la 11e édition des soirées PechaKucha à Limoilou | 21 juin 2018 | Article par Viviane Asselin

Les soirées PechaKucha ont fait leurs marques à Québec de 2008 à 2012.

Crédit photo: PechaKucha (archives)

En vedette de la 11e édition des soirées PechaKucha à Limoilou

Réactivées plus tôt ce printemps après six ans d’absence, les soirées PechaKucha Québec s’amènent à Limoilou le 29 juin. En vedette à la Sympathique place ouverte à tous (SPOT) sur le parvis de l’église Saint-Charles, quelque 10 invités partageront leurs vues sur le thème du patrimoine, dans le cadre d’exposés express aussi inspirants qu’amusants, laisse-t-on entendre.

Le concept est simple : une dizaine de conférenciers d’horizons variés prennent la parole à tour de rôle, pour des exposés de 6 minutes et 40 secondes rythmés par un défilé de 20 images projetées automatiquement pendant chacune 20 secondes, hors du contrôle de l’invité.

En l’occurrence, la 11e édition des soirées PechaKucha Québec s’accordera avec son lieu d’accueil – le parvis de l’église Saint-Charles de Limoilou –, en proposant une soirée sur le thème du patrimoine, décliné à toutes les sauces (architecture, conte, métiers d’art, littérature, musique, histoire…). S’inscrivant dans la programmation du SPOT, l’événement donnera entre autres la parole à :

  • Édouard-Julien Blanchet, cofondateur et coordonnateur, Espaces d’initiatives;
  • Gilles Gallichan, historien et auteur (L’église Saint-Charles de-Limoilou. Témoin d’histoire, chantier d’avenir, Septentrion);
  • Cassandra Lambert-Pellerin, présidente, Centre de valorisation du patrimoine vivant Ès trad;
  • Alexandre Laprise, architecte;
  • Catherine Lessard, artiste textile;
  • Todd Picard, musicien;
  • Jessika Poirier, cofondatrice, Intervalles – Espace patrimoine;
  • Mathieu Villeneuve, auteur (Borealium tremens, La Peuplade);
  • Yolaine, conteuse et directrice artistique, Les AmiEs imaginaires;
  • Catherine-Ève Gadoury, cofondatrice, Le musée ambulant.

La liste pourrait encore s’allonger d’un nom ou deux. On prévoit également la présence de la conteuse Gabrielle Harrisson, qui gratifiera l’audience d’une prestation.

PechaKucha, d’hier à demain

« PechaKucha, c’est l’art du dialogue. Lors de chaque événement, nos conférenciers offrent des regards sur leurs projets, leurs initiatives. C’est leur créativité qui est mise de l’avant au gré de leurs expériences et expertises », fait valoir Denis François Gravel, à qui l’on doit la résurgence des soirées PechaKucha Québec.

Née au Japon en 2003 et pratiquée depuis à travers le monde, la formule a fait sa marque à Québec de 2008 à 2012. Au printemps, M. Gravel s’entourait d’une équipe de collaborateurs  pour ramener l’événement qui, sur le thème du dialogue, a attiré en mai dernier une centaine de spectateurs au Noctem Artisans Brasseurs, à Saint-Roch.

D’autres rendez-vous pourraient être annoncés dans un avenir rapproché, l’organisateur détenant la licence du PechaKucha pour un an – et souhaitant, du reste, la renouveler au-delà de ce terme.

Soirée PechaKucha Québec, vol. 11 
Vendredi 29 juin, 19h30
SPOT Limoilou – église Saint-Charles (500, 8e Avenue)
Gratuit