Limoilou a désormais son centre d’archives | 6 juin 2018 | Article par Jean Cazes

Daniel Papillon, président de la Société historique de Limoilou. 29 mai 2018.

Limoilou a désormais son centre d’archives

Monlimoilou a pu visiter le tout nouveau centre d’archives de la Société historique de Limoilou, en marge de son assemblée annuelle du 29 mai qui précédait la dernière conférence de la saison.

Aménagé au centre Jean-Guy-Drolet (CCJGD), ce lieu d’archivage et de réunion est l’un des multiples projets que la Société historique de Limoilou (SHL) a pilotés ces derniers mois en collaboration avec divers organismes. Un autre exemple concret en est le projet de valorisation de l’église Saint-Charles avec Espaces d’initiatives, incluant les tours guidés du quartier à partir du parvis et la publication de Gilles Gallichan et Marc Lajoie, L’église Saint-Charles de Limoilou. Témoin d’histoire et chantier d’avenir.

Les « médias hyperlocaux » de l’époque

Ce petit centre d’archives documentaires et photographiques occupe depuis peu un coin réaménagé sur deux étages de la vieille section du CCJGD, ce qui lui confère beaucoup de chaleur et une atmosphère propice à la recherche.

Du haut du magnifique escalier d’époque, le président de la SHL, Daniel Papillon, a présenté avec fierté, entre autres documents, les multiples exemplaires classés du Courrier de Limoilou (1933-1975), auparavant entreposés pêle-mêle, souvent en double et en triple, dans des boîtes de carton à la Villa Ringfield.

Au premier niveau s’étale sur les rayons une collection tout aussi précieuse de bulletins paroissiaux regroupés en volumes, publiés entre 1912 et 1966. Complémentaires au Courrier de Limoilou, ces bulletins étaient en quelque sorte les « médias hyperlocaux » de l’époque, comme l’explique le président, ce qui ajoute à leur valeur pour décortiquer l’histoire contemporaine du quartier. Se greffent aussi à cette collection documentaire des séries comme celle de la Revue d’histoire de l’Amérique française, ainsi que diverses monographies provenant en particulier de dons de communautés religieuses tels les Frères capucins et les Sœurs servantes du Sacré-Cœur de Marie.

Aussi, nos bénévoles achèvent en ce moment la classification des photos numérisées pour faciliter leur recherche. Nous en avons plus de 1200, beaucoup ont été triées afin d’illustrer l’ouvrage de Réjean Lemoine, Limoilou, un quartier effervescent.

Daniel Papillon invite dès maintenant le grand public à venir consulter le centre d’archives de la Société historique de Limoilou. Il suffit de prendre rendez-vous au 418 529-2825, poste 225.

Porte ouverte au site archéologique Anderson

Par ailleurs, la dernière conférence de la saison, « Des fouilles archéologiques dans Limoilou – Maizerets et site Anderson », a été l’occasion pour le public présent de découvrir les toutes récentes et nombreuses découvertes – pipes, porcelaines, pots et autres – sur le site des fondations du Hedleylodge, derrière le Tim Hortons sur la 3e Avenue.

Une troisième saison de fouilles du chantier-école en archéologie de l’Université Laval a été confirmée l’an prochain pour cet autre projet auquel collabore la SHL. Entre-temps, la population est invitée ce dimanche, de 10 h à 15 h, sur le site Anderson, à une porte ouverte familiale qui mettra en valeur les trouvailles de cette année.

Centre d’archives de la Société historique de Limoilou
16, rue Royal-Roussillon (centre Jean-Guy-Drolet)
418 529-2825, poste 225 (sur rendez-vous)