Limoilou dans les années 1970 (27) : sports d’hiver sur la rivière Saint-Charles | 18 février 2018 | Article par Jean Cazes

Crédit photo: Archives de la Ville de Québec

Limoilou dans les années 1970 (27) : sports d’hiver sur la rivière Saint-Charles

La série « Limoilou dans les années 1970 » revisite le passé du quartier à travers des images d’archives tirées de diverses sources.

Immortalisée le 8 février 1976, la photo à la une est tirée d’un négatif représentant des patineurs sur la rivière Saint-Charles et des skieurs de fond sur les berges. On voit la ville de Québec en arrière-plan (description des Archives de la Ville de Québec).

Ci-bas (galerie photo), la relecture approximative de la scène d’époque, qui date du 10 février 2018, a été prise au voisinage du parc de l’Anse-à-Cartier.

Des berges métamorphosées

Dernièrement, notre collaboratrice Stéphanie Vincent nous proposait de « vivre une journée d’hiver typiquement limouloise ». Dans ses incontournables ? La piste de ski de fond du parc linéaire de la rivière Saint-Charles.

Si le ski semble ainsi faire partie du paysage de la Saint-Charles d’hier à aujourd’hui, il reste que le parc a considérablement changé de visage en quelque 40 ans. En 1976, la Ville de Québec, sous la gouverne du maire Gilles Lamontagne, venait d’achever la bétonisation des berges de la rivière, dans une volonté d’assainissement. Vingt ans plus tard, l’administration L’Allier lançait un vaste chantier de naturalisation qui allait s’étirer sur une dizaine d’années, jusqu’en 2007, redonnant ainsi au site son cadre naturel.

Vestiges de cette époque bétonnée, huit lampadaires ont notamment été conservés par la Ville et mis en valeur le long de la rivière Saint-Charles. Souvent victimes de vandalisme, leurs globes ont fait place en 2008 aux sculptures de Chanh Trung Truong, qui représentent de façon stylisée plusieurs espèces d’oiseaux observées le long de la Saint-Charles (voir galerie photo, ci-bas).

Archives de la Ville de Québec

À l’exemple de la photo ci-haut, les images archivées de la Ville de Québec sont accessibles en ligne. On peut en faire la diffusion sans licence et sans frais en utilisant les vignettes estampées au logo de la Ville et en citant correctement les sources.

Voir le billet précédent de la série : Souvenir du Petit Bruxelles.