Limoilou dans les années 1940 (35) : la 3e Avenue | 28 juillet 2018 | Article par Jean Cazes

Crédit photo: Archives de la Ville de Québec

Limoilou dans les années 1940 (35) : la 3e Avenue

La série « Limoilou dans les années 1940 » revisite le passé du quartier à travers des images d’archives tirées de diverses sources.

Immortalisée le 29 avril 1949, la scène à la une est tirée d’un négatif représentant la 3e Avenue, à proximité de la 5e Rue, dans le Vieux-Limoilou. On y voit la Pharmacie Marquis, un autobus et des immeubles à logements (Archives de la Ville de Québec).

La photo comparative, direction nord, date du 23 juillet 2018. Sur la gauche, en face d’Alimentation G.D., la Brûlerie Vieux-Limoilou occupe depuis 2010 l’espace de l’ancienne pharmacie. On note aussi l’élargissement des trottoirs dans les années 1980, puis l’aménagement de bandes cyclables en 2016, de la rue Prince-Édouard dans Saint-Roch jusqu’à la 14e Rue.

Le renouveau de la principale artère commerciale de Limoilou

« À partir des années 1920, la 3e Avenue va progressivement s’imposer comme la principale artère commerciale du quartier », souligne Réjean Lemoine dans son ouvrage Limoilou, un quartier effervescent :

Grâce au pont Dorchester, elle se trouve en lien directe avec le centre d’affaires de Saint-Roch. Elle reçoit également toute la circulation du chemin de la Canardière, qui débute à la hauteur de la 6e Rue. À mi-chemin entre la 1re et la 8e Avenue, la 3e Avenue se trouve à courte distance de marche pour les résidents du quartier. […] Dans les années 1950, le journal local fait intensivement la promotion des commerces locaux…

L’auteur ajoute en conclusion que « la construction des premiers centres commerciaux à la fin des années 1960 provoque le départ et la fermeture de nombreux commerces » sur la 3e Avenue.

Ces dernières années, l’artère a toutefois retrouvé son dynamisme d’antan, avec ses événements multiples, ses « cures de beauté » et ses commerces traditionnels ou au goût du jour. À tel point qu’en octobre dernier, la firme Côté Conseil Immobilier avait désigné la 3e Avenue « artère la plus achalandée de Québec » en soulignant son taux d’inoccupation presque nul depuis deux ans, du moins dans le segment que couvre la SDC 3e Avenue.

Archives de la Ville de Québec

À l’exemple de la photo en vedette, les images archivées de la Ville de Québec sont accessibles en ligne. On peut en faire la diffusion sans licence et sans frais en utilisant les vignettes estampées au logo de la Ville et en citant correctement les sources.

Voir le billet précédent de la série : Avenue De Vitré