Limoilou dans les années 1960 (90) : le Marie-Antoinette de la 1re Avenue | 1 avril 2018 | Article par Jean Cazes

Crédit photo: Archives de la Ville de Québec

Limoilou dans les années 1960 (90) : le Marie-Antoinette de la 1re Avenue

La série « Limoilou dans les années 1960 » revisite le passé du quartier à travers des images d’archives tirées de diverses sources.

Immortalisée le 28 décembre 1969, la scène à la une est tirée d’un négatif représentant l’intersection de la 1re Avenue et de la rue des Lilas. On y voit le restaurant Marie-Antoinette situé au coin de la Sapinière-Dorion Ouest. La vue a été prise en direction nord (description des Archives de la Ville de Québec).

La photo comparative date du 9 mars 2018. À gauche, un Mikes a remplacé, depuis, le Marie-Antoinette. Par ailleurs, le paysage a déjà changé en l’espace d’un mois alors que le pylône d’Hydro-Québec, que l’on aperçoit à l’arrière du restaurant, est débarrassé de ses fils conducteurs en prévision de son démantèlement – qui aura eu lieu quelques jours plus tard en mars, à l’instar de l’ensemble du corridor de la 41e Rue.

Déclin d’une mythique chaîne de Québec

L’histoire des restaurants Marie-Antoinette remonte à l’ouverture, en 1956, du premier établissement de la chaîne sur le boulevard Laurier, raconte Marie-Ève Fournier dans La Presse. « En 1999, l’entreprise – à l’exception d’un restaurant – a été vendue à un groupe d’investisseurs avant de disparaître. »

La page Facebook Tu sais que tu viens de Giffard quand… évoque par ailleurs l’autre Marie-Antoinette de Limoilou, vraisemblablement localisé au coin de l’avenue D’Estimauville et du boulevard Sainte-Anne. On se remémore « son Tahiti bar » et son fameux hamburger « Tom Pouce à manger à 3h », ainsi nommé du nom de celui qu’on surnommait le général Tom Pouce en raison de sa petite taille.

En complément dans la galerie ci-bas, une autre vue du Marie-Antoinette de la 1re Avenue, cette fois en direction sud, en date du 15 février 1979.

Archives de la Ville de Québec

À l’exemple de la photo ci-haut, les images archivées de la Ville de Québec sont accessibles en ligne. On peut en faire la diffusion sans licence et sans frais en utilisant les vignettes estampées au logo de la Ville et en citant correctement les sources.

Voir le billet précédent de la série : Vous souvenez-vous du GEM de la rue Bardy ?