Lis-moi tout Limoilou perd une salle de classe | 14 novembre 2018 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Suzie Genest

Lis-moi tout Limoilou perd une salle de classe

Installé depuis l’été au Centre Saint-Albert, un immeuble de la Commission scolaire de la Capitale à l’angle 4e Avenue – des Peupliers dans Lairet, l’organisme en alphabétisation Lis-moi tout Limoilou s’est vu évincer d’une de ses salles.

Selon le bail signé entre la Commission scolaire de la Capitale et l’organisme, ce dernier dispose de deux locaux de formation au rez-de-chaussée de l’immeuble et d’un autre au 2e étage, le local 206, et ce, jusqu’à juillet 2019, dit la présidente de Lis-moi tout Limoilou, Louise Crête.

Centre Saint-Albert
Crédit photo: Suzie Genest

La Commission scolaire de la Capitale avait effectué d’importants aménagements au Centre Saint-Albert pour y accueillir différents organismes, après une période d’inoccupation. En octobre, elle aurait demandé à Lis-moi tout Limoilou de quitter temporairement le local 206, pour procéder à la finition du plancher. Le mobilier et le matériel qui s’y trouvaient ont ainsi été empilés au rez-de-chaussée, dans la salle qui tient lieu de cuisinette, d’espace communautaire et de socialisation pour la clientèle de l’organisme, composée de personnes immigrantes et analphabètes en situation de vulnérabilité.

Un retour « hors de question »

Au terme des travaux, la coordonnatrice de Lis-moi tout Limoilou Nicole Landry aurait contacté sans succès la Commission scolaire pour pouvoir regagner le local 206. Le 7 novembre, la direction des ressources matérielles lui aurait dit que ce ne serait pas possible. Par lettre le 9 novembre, madame Landry aurait demandé à la Commission scolaire de confirmer par écrit que l’organisme pouvait regagner le local 206, et d’y replacer mobilier et équipement. Par téléphone, le directeur général adjoint aux affaires administratives de la Commission scolaire Richard Vallée lui aurait indiqué que cette réintégration était « hors de question ».

Louise Crête, présidente, et Nicole Landry, coordonnatrice de Lis-moi tout Limoilou
Crédit photo: Suzie Genest

Lundi dernier, 12 novembre, madame Landry a constaté que la serrure du local 206 avait été changée. La Commission scolaire de la Capitale compterait en faire usage dès le 1er décembre pour des cours de robotique destinés aux élèves du primaire et du secondaire. Elle aurait évoqué verbalement l’option de « peut-être » relocaliser un groupe de Lis-moi tout Limoilou dans un autre immeuble.

La salle 206, « c’est le seul local qui peut accueillir la classe d’alphabétisation », et notamment ses postes informatiques, dit Louise Crête. Relocaliser un des groupes dans un autre immeuble nuirait au travail consenti pour tisser des liens, favoriser l’intégration sociale, créer un sentiment d’appartenance.

Privé d’une partie de la superficie louée, Lis-moi tout Limoilou déplore une violation du bail, qui ne permettrait à la Commission scolaire de récupérer un espace qu’à son terme, au 1er juillet 2019, suivant un préavis. L’organisme souhaite réintégrer la salle d’où il a été évincé, afin que la formation en alpha-francisation et en alphabétisation de sa douzaine d’élèves ne soit pas compromise. Il note qu’avant d’emménager au 3005, 4e Avenue, il occupait, sans anicroche depuis 1995, le 798 12e Rue, qui appartenait également à la Commission scolaire de la Capitale.

Monlimoilou a tenté sans succès d’obtenir un retour du directeur général adjoint aux affaires administratives de la Commission scolaire de la Capitale Richard Vallée.

Lis-moi tout Limoilou
3005, 4e Avenue, local 110
418-647-0159