Un sondage sur les besoins en habitation à Limoilou | 22 février 2018 | Article par Véronique Demers

Crédit photo: Jean Cazes

Un sondage sur les besoins en habitation à Limoilou

Les résidents — propriétaires et locataires — de Limoilou sont appelés à répondre à un sondage visant à cerner leurs besoins et pratiques en matière d’habitation. La Caisse Desjardins de Limoilou a confié le mandat au groupe de ressources techniques (GRT) SOSACO.

« Les données auxquelles on avait accès commençaient à dater, et la demande est venue de nos membres et nos dirigeants. SOSACO est un partenaire naturel, coopératif, expert en habitation », explique Jordan Roy, responsable du dossier à la Caisse Desjardins de Limoilou.

Bien que tous les Limoulois soient invités à participer au sondage, qu’ils soient membres ou non de la Caisse, les résultats de celui-ci ne seront pas divulgués publiquement. « Ce n’est pas dans les discussions. Les résultats sont à l’interne pour l’instant, mais je vais soumettre l’idée », a dit M. Roy en entrevue.

La consultation se déroule en deux étapes. Outre le sondage, il y aura aussi un focus group (groupe témoin), les 14 et 15 mars en soirée. « Pour le sondage, on aimerait joindre 1500 répondants et avoir une marge d’erreur de 5 %. Quant au focus group, on souhaite toucher toutes les couches représentant les résidents de Limoilou », indique Nathalie Genois, directrice du développement chez SOSACO, servant de pivot entre les groupes et les professionnels (ex. architectes) pour monter des projets d’habitation communautaires.

Pas de coopérative d’habitation en vue

Questionné, d’ailleurs, à savoir si la Caisse Desjardins de Limoilou envisageait d’investir dans un éventuel projet de coopérative d’habitation comme SOCIONOVE dans le presbytère Saint-Roch, M. Roy indique qu’un soutien financier peut être apporté via le Fonds d’aide au développement du milieu (ristourne collective des membres). « Mais pour l’instant, il n’y a pas de projet concret », précise-t-il.

Rappelons que SOSACO est partie prenante dans le projet de SOCIONOVE, qui cherche à saisir de nouvelles opportunités de terrains à requalifier pour développer d’autres projets du genre. « Dans les quartiers centraux, il y a toujours une demande pour les coopératives d’habitation, mais les terrains sont dispendieux et parfois il faut investir davantage pour les décontaminer », ajoute la directrice du développement chez SOSACO.

Les personnes souhaitant faire partie du focus group doivent contacter Nathalie Genois, directrice du développement chez SOSACO, à : ngenois@fechaqc.coop.

Pour répondre au sondage : Portrait de l’habitation dans Limoilou.